Après s’être rencontrés pas moins de trois fois au cours des six derniers mois (une victoire chacun et un match nul), le Brésil et l’Uruguay se retrouvaient ce jeudi 7 juillet 2011 en demi-finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, avec un double objectif : obtenir un billet pour la finale et devenir le meilleur représentant de la CONMEBOL.

La belle entre les deux voisins sud-américains a finalement tourné à l’avantage de l’Uruguay. La Celeste s’est imposée 3:0 et rencontrera en finale de l’épreuve le vainqueur du match Allemagne-Mexique.

L’Uruguay entamait tambour battant cette première demi-finale de son histoire. Dès la première minute, son portier Jonathan Cubero balançait un long ballon devant. Maximiliano Moreira était à la réception, dribblait Emerson, et se présentait seul devant Charles. L’occasion était franche, mais le tir imprécis (1’).

Cela avait en tout cas mis l’eau à la bouche d'un Estadio Guadalajara bien garni. Pour autant, il ne se passait rien durant presque 15 minutes. Le temps pour Ademilson de rentrer en scène. L’avant-centre de São Paulo se montrait par deux fois dangereux au quart d’heure de jeu, mais son missile (14’) comme son ballon travaillé (16’) fuyaient le cadre.

Le manque de réalisme du deuxième meilleur buteur de la compétition (5 buts) donnait des idées à l’Uruguay. La Celeste provoquait la chance à la 20ème minute. Rodrigo Aguirre était déséquilibré par Charles dans les 16 mètres. Penalty. Elbio Alvarez se chargeait de la sentence d’un tir en plein milieu de la cible. (1:0, 20’).

La poisse était brésilienne. Deux minutes plus tard, Wallace sur coup franc trouvait la barre transversale uruguayenne. Plus tard, l’arrière gauche bottait un corner. Lucas Piazon sautait plus haut que tout le monde pour placer sa tête mais Cubero était à la parade (30’). Le match gagnait en intensité tandis que les esprits s’échauffaient.

Leçon de réalisme
Avant la mi-temps, Alvarez (37’) pour les Charruas puis Piazon (41’) pour les Canarinhos se procuraient de belles opportunités de marquer. Mais le score en restait là à la pause.

De retour des vestiaires, le Brésil se ruait sur le but de Cubero. Aux 18 mètres et bien servi par Piazon, Ademilson armait d’abord une belle frappe du gauche que Cubero repoussait (48’). Dans la foulée, Léo effaçait deux défenseurs avant de tenter sa chance au ras du poteau (49’).

Un peu plus tard, c'était au tour d'Emerson de venir prêter main forte à ses attaquants. Il combinait avec Ademilson sans tromper la vigilance du portier uruguayen (61’). Ademilson (66’), Nathan (69’), puis Wallace (70’) se mettaient ensuite en évidence. Mais la maladresse des Brésiliens combinée aux exploits de Cubero permettait aux Charruas de garder leur cage inviolée.
 
Ils en profitaient donc pour doubler la mise. Guillermo Mendez résistait à deux Brésiliens et trouvait Juan san Martin démarqué. Celui-ci croisait son tir et le rendait imparable pour Charles (2:0, 72’). Le break fait, l’Uruguay n’avait plus qu’à gérer son avance. Et c’est ce qu’il fit héroïquement, malgré les rafales d’assauts auriverdes. A l’ultime minute, la Celeste donnait même le coup de grâce sur une contre attaque conclue par Guillermo Mendéz (3:0, 90’+5).

En dépit de ses 10 tirs contre 27, ses 3 corners contre 9, ses 45% de possession de balle, l’Uruguay décroche son billet pour la finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Mexique 2011. Elle se déroulera le 10 juillet prochain au mythique Estadio Azteca de Mexico.