Devant un public de Morelia tout acquis à sa cause, le Mexique n’a pas manqué ses premiers pas dans "sa" Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Mexique 2011. El Tri a en effet battu la RDP Corée 3:1 et a pris du même coup les rênes du Groupe A.

Tout avait pourtant mal commencé pour l’hôte de la compétition. Davantage concentrés sur leur sujet, les Asiatiques prenaient l’avantage après 120 secondes de jeu par l’intermédiaire de Jo Kwang, à la réception d’un caviar distillé par Jang Ok Chol (3’, 0:1). Sonné, le Mexique peinait à se relever. Il attendait un bon quart d’heure pour mettre son jeu en place et enfin être véritablement dangereux.

Acculée sur son but, la RDP Corée essuyait alors une dizaine d’assauts centraméricains. Mais ni Arturo González, ni Marco Bueno, ni Carlos Fierro ne réussissaient à remettre les locaux sur les bons rails. Une erreur de la défense nord-coréenne donnait finalement le coup de pouce nécessaire au Mexique pour recoller au score, Fierro profitant d’une perte de balle de la défense pour battre Cha Jong Hun à bout portant (37', 1:1).

De son côté, Richard Sánchez, le portier mexicain, se chargeait de préserver ce score de parité jusqu’à au repos. Un coup franc lointain de Jong Kwang Sok le faisait même briller juste avant une pause salvatrice pour les deux équipes.

De retour des vestiaires, chaque formation s’octroyait la chance de faire la différence sans l’exploiter. Fierro à la 53ème répondait ainsi à une tentative de Pak Myong Song, cinq minutes plus tôt, mais les filets ne tremblaient pas. Le carton rouge récolté par le gardien de but nord-coréen Cha Jong Hun, coupable d’une faute hors de sa surface, changeait toutefois la donne (54’). Le Mexique en profitait pour mettre sous pression la défense de RDP Corée.

Cela payait. À la 68ème minute, Giovani Casillas centrait et trouvait à la réception la tête du  malheureux Jong Kwang Sok qui inscrivait le 25ème but contre-son-camp de l’histoire de la compétition (68', 2:1). Conscient de sa supériorité numérique, le Mexique gérait tranquillement son avance. Il se mettait complètement à l’abri à quatres minutes du terme, Casillas profitant d’une balle relâchée par An Kang Chol (86', 3:1).

Trois buts, trois points. Pour son entrée, El Tri a fait bien le travail.