Désespérément en quête de points et de buts, le Canada et le Rwanda, les deux lanternes rouges du Groupe C disputaient leur dernier match samedi à Pachuca ce samedi. Si une victoire de l’une ou l’autre équipe aurait vraisemblablement été synonyme de sésame pour le second tour de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Mexique 2011, elles se sont quittées sur un score nul 0:0, et sont éliminées.

L’enjeu semblait d’ailleurs tétaniser les 22 acteurs de l’Estadio Hidalgo de Pachuca. Il fallait patienter 10 minutes pour voir la première réelle occasion, à l’actif du Rwanda. Le remuant Andrew Buteera échappait à ses deux gardes du corps et armait un puissant tir qui frôlait la transversale de Quillan Roberts.

La réplique du Canada intervenait un peu plus tard, alors qu’il avait pris le contrôle de l’entrejeu et se procurait des actions, la plus chaude sur coup franc. Le capitaine Bryce Alderson bottait un long et haut ballon qui lobait Marcel Nzaroza, le portier africain. Pas Luca Gasparotto. Le défenseur Canuck ne cadrait toutefois pas sa tête.

Sous pression, le Rwanda attendait le moment propice pour une contre-attaque, exploitant sa meilleure arme, la rapidité. La recette faillit faire effet lorsque Mwesigye Tibingana prenait la poudre d’escampette mais son échappée se ponctuait par une frappe trop enlevée juste avant la mi-temps.

Le Canada revenait de la pause déchaîné. Sadi Jalali, dans l’angle de la surface de réparation mettait au supplice Nzaroza. L’excellent meneur de jeu Keven Aleman l’imitait quelques instants plus tard, mais le portier africain continuait à briller.   Contre le cours du jeu, ce sont les joueurs de Richard Tardy qui se procuraient la meilleure opportunité de marquer. Bonfils Kabanda délivrait un bijou de centre à destination de Buteera qui n’en profitait pas malgré le but grand ouvert.

Le nul n’arrangeant aucune des deux équipes, celles-ci jetaient toutes leurs forces dans la bataille dans d’intenses dernières minutes. Kabanda était proche de délivrer les siens après que Tibingana l’aavit mis en orbite. Mais son tir n’était pas à la hauteur.

Ce score nul et vierge renvoyait les deux équipes chez elles, laissant à l’Uruguay et l’Angleterre le privilège de représenter le Groupe C au second tour.