Jamais battu à Guadalajara, le Brésil s’est rappelé au bon souvenir de la ville mexicaine à l’occasion de son entrée en lice en Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Mexique 2011 face au Danemark. La Seleção, victorieuse au dernier championnat d’Amérique du Sud de la catégorie, a fait le métier contre des Danish Dynamites qui avaient pourtant fait figure de révélations lors du dernier UEFA EURO 2011 (3:0).

Plus entreprenants, les Européens dominaient les premières minutes de ce match d’ouverture du Groupe F. Bien servi par Viktor Fisher, Christian Norgaard lançait les hostilités à la 4ème minute d’une frappe déclenchée hors de la surface de réparation. Au dessus. Deux minutes plus tard, Norgaard était cette fois dans le rôle du passeur. Au milieu de trois défenseurs, il parvenait à servir Kenneth Zohore. L’attaquant ne profitait toutefois pas de l’aubaine et tombait sur un bon Charles.

Omniprésent, Norgaard se montrait encore à son avantage quand à la 17ème minute il ajustait une volée inspirée. Elle ne trompait toutefois pas la vigilance de Charles. Le Brésil souffrait, le rythme imposé par les Danois l’étouffait. Il sortait finalement la tête de l’eau à la 30ème minute grâce à Lucas Piazon. Le pensionnaire de Chelsea se trouvait à la conclusion d’un joli mouvement amorcé par le talentueux Adryan, et relayé par Ademilson. Oliver Korch était sur la trajectoire.

Le portier danois s’inclinait toutefois quelques instants plus tard. Ademilson se démarquait aux abords de la surface de réparation et croisait parfaitement son tir pour déflorer le panneau d’affichage (1:0, 32’). Loin de refléter la physionomie de la rencontre, ce but récompensait un réalisme brésilien qui prenait un peu plus de relief en seconde période.

Piazon était le premier à se distinguer. Il profitait d’un ballon contré dans les 18 mètres pour tenter sa chance, mais Korch s’interposait (47’). Ademilson l’imitait dans la foulée, mais sa frappe ne trouvait pas le cadre (53’). Le Danemark répondait par des tirs contrés de Nicolai Johannessen, puis imprécis de Viktor Fisher (55’). Il avait surtout laissé passer sa chance.

Car deux minutes plus tard, le tonique latéral gauche brésilien Wallace s’infiltrait dans la surface de réparation et décochait une frappe surpuissante qui ne laissait aucune chance à Korch (2:0, 57'). Le break fait, les Auriverdes déroulaient. Le sélectionneur sud-américain Emerson Ávilas s’offrait même le luxe de renforcer son attaque, en remplaçant le milieu de terrain Guilherme par le puissant attaquant Nathan. Un troisième but inscrit par Ademilson sur une frappe en pivot mettait un point final à ce match.

Le Danemark aura l’occasion de se relancer face à la Côte d’Ivoire le 23 juin prochain tandis que Le Brésil s’offrira dans le même temps l’opportunité de décrocher son billet pour les huitièmes de finale contre l’Australie le 23 juin prochain. "Chez lui", à Guadalajara.