Le Panama et l'Equateur abordaient la deuxième journée du Groupe E de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA dans des conditions radicalement différentes. Depuis son succès sur le Burkina Faso, la Rojita vivait sur un petit nuage. À l'inverse, la Tri se devait de se remettre au plus vite de sa lourde défaite 1:6 contre l'Allemagne. La rencontre des opposés a tourné à l’avantage de l’Equateur (1:2).

On ne change pas une équipe qui gagne, a dû penser Jorge Dely Valdès à l’heure d’aborder ce match. Il relançait dans l’arène le onze victorieux trois jours plus tôt. A l’inverse, Javier Rodriguez procédait à deux changements, Luis Canca et Eddy Corozo laissant leur place à Marlon Mejia et Esteban Troya.

En tous cas, la rencontre peinait à démarrer. L’Equateur prenait toutefois légèrement l’ascendant au fur et à mesure que le chronomètre défilait. Jonny Uchuaris fut le premier à tenter sa chance, mais sa frappe des 18 mètres passait à côté du poteau gauche d’Ivan Picart (21’). Son coéquipier Luis Batioja l’imitait dans les 16 mètres mais rasait le même montant (27’).

Tandis que le Panama courbait l’échine, il se rebiffait soudainement. Sur sa première véritable occasion, Jorman Aguilar, déjà buteur contre les Etalons, récidivait contre la Tri d’un magnifique coup franc de 25 mètres (1:0, 33’). Les Centraméricains viraient en tête à la pause, sous un impressionnant déluge.

L’Equateur revenait revigoré des vestiaires. Mené au score, il dominait dans le jeu et dans le nombre d'occasions. Junior Soroza s’en procurait d’ailleurs une belle à la 46ème. Son tir à distance était péniblement repoussé par Ivan Picart, mais personne n’était en embuscade pour finir le travail.

Cinq minutes après, le Panaméen Omar Browne voyait rouge, et mettait sur orbite l’Equateur. En supériorité numérique, l’équipe sud-américaine se déchaînait. Sornoza d’abord retentait sa spéciale des 20 mètres, hors cadre (57’). Jordan Jaime frappait lui dans le mille. A la réception d’un corner venu de la droite, le défenseur équatorien plaçait une tête imparable pour Picart (1:1, 61’).

Ce but donnait des ailes à l’Equateur, Jose Cevallos allait lui permettre de s’envoler. A la 82ème minute, le numéro 15 de la Tri était servi par Uchuari et ajustait Picart au point de penalty pour cueillir les trois points (1:2, 82’).

Pleinement relancé dans la course à la qualification pour le second tour de Mexique 2011, l’Equateur tentera d’arracher son sésame face au Burkina Faso le 26 juin prochain, à Guadalajara. De son côté, le Panama aura la même mission, le même jour, mais face à un adversaire de taille : l’Allemagne.