L'Australie et le Danemark ont tous deux montré de belles choses à Guadalajara, lors de leurs premières sorties dans le Groupe F de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Mexique 2011. Pourtant, aucune des deux nations n'a réussi à composter son billet pour les huitièmes au terme de rencontres très difficiles face au Brésil et à la Côte d'Ivoire.

Aussies et Nordiques s’étaient donc donné rendez-vous dimanche à Querétaro pour tenter de prolonger leur parcours en terre aztèque. La foudre et une forte averse ayant eu raison du match après 25 minutes de jeu, les organisateurs ont décidé de le reporter au lendemain. Sur une pelouse rendue difficile par ces intempéries, les deux équipes se retrouvaient à l’Estadio Corregidero ce lundi 27 juin pour mettre un point final à la phase de groupes de Mexique 2011. Le soleil était revenu, l’Australie brillait la première.

Dylan Tombides, d’abord sur coup franc (4’) puis sur une belle frappe aux 18 mètres (11) obligeait Oliver Korch à s’employer. Les Joeys avaient la mainmise sur ce début de match. Petit à petit, le Danemark allait toutefois la lui enlever sous l’impulsion de Rochester Sorensen de la tête (14’) et Kenneth Zohore d’un tir décroisé (19’), hors cadre.

Dix minutes plus tard, Vigen Christensen se rapprochait un peu plus de la cible. Seul au point de penalty, le numéro 8 des Danish Dynamites armait un premier missile superbement repoussé par le gardien. Christensen était à la reprise de la tête mais le ballon rasait la transversale du but grand ouvert de Paul Izzo (29’). Ce dernier s’avouait finalement vaincu cinq minutes après. Jacob Barrett réalisait un petit exploit sur le côté gauche de la surface de réparation, son centre en retrait était dévié par Izzo sur Sorensen en embuscade. Le Danois n’avait qu’à ouvrir son pied pour en faire de même avec le score (1:0, 35’).

L’Australien Yianni Perkatis était exclu dans la foulée pour une faute sur le buteur (36’), les Européens ne parvenaient cependant pas à profiter de leur supériorité numérique. Tout juste préservaient-ils leur avance jusqu’à la mi-temps. L’Australie, valeureuse, avait décidé de ne rien lâcher. Les Océaniens se signalaient dès le retour des vestiaires. Tombides, sur un coup franc travaillé de 25 mètres, manquait de peu le cadre (48’).Tout juste entré en piste, Luke Remington mettait à son tour Korch en difficulté (52). A dix, l’Australie faisait jeu égal avec onze Danois peu inspirés.

Leur maître à jouer, Viktor Fisher, prenait alors ses responsabilités. Ses deux tentatives coup sur coup (54’ et 63’)  étaient toutefois sans effet sur le score : l’une non cadrée, l’autre bien parée. Zohore (68’) puis Sorensen (70’) essayaient de prendre son sillage, mais ils n’avaient guère plus de réussite. Les minutes ne défilaient pas en faveur des hommes de Thomas Frank. Il leur fallait au minimum deux buts de plus pour atteindre le second tour de l’épreuve. L’Australie s’accrochait à son sésame en sortant les barbelés et en contre-attaquant.

Sur l’un de ces contres, Tombides servait parfaitement Jacob Melling, mais Korch se détendait bien (83’). Le suivant était le bon. A la 89ème minute, Luke Remingtom d’une jolie frappe du gauche aux 16 mètres faisait trembler les filets (1:1, 89’). Il mettait un point final à la phase de groupes de Mexique 2011, mais également au parcours du Danemark. L'Australie, elle, continue l'aventure.