Inespérée pour la Suède, décevante pour l'Argentine : la troisième place n'avait pas la même saveur pour les deux formations. La fraîcheur scandinave a posé d'entrée son empreinte sur cette rencontre, marquée par un triplé de Valmir Berisha.

Si l'Albiceleste se serait bien passée de la cinquième "petite finale" de son histoire - un record -, la Suède ne pouvait qu'être fière de son parcours pour sa première participation à une Coupe du Monde U-17 de la FIFA. C'est donc avec l'esprit libéré que les joueurs de Roland Larsson débutaient la rencontre, négociant leurs premiers ballons avec justesse et sang-froid. Rapidement, et assez logiquement face à une Argentine nerveuse, Berisha ajustait Axel Werner suite à un service en cloche de Carlos Strandberg dans la surface (7', 1:0).

Un triplé et puis s'en va 
Le passeur se faisait ensuite buteur, exécutant un magnifique tir en ciseau au second poteau après un bon travail de Gustav Engvall sur le côté droit (20', 2:0). Quatre minutes plus tard, ce dernier était aussi à l'origine du troisième but avec une frappe sur le poteau, mais dont le rebond trouvait Berisha, qui finissait le travail (24', 3:0). Côté argentin, la désolation était palpable, et les tentatives d'approche de la cage de Sixten Mohlin assez approximatives. Humberto Grondona trouvait tout de même un soupçon d'optimisme à intégrer dans sa causerie juste avant la pause, avec Lucio Compagnucci qui poussait de la tête au fond des filets une remise de Rodrigo Moreira (44', 3:1).

Mais cette lueur d'espoir fut soufflée en début de seconde période par Berisha, qui smashait de la tête un coup franc d'Elias Andersson (57', 4:1). Après avoir porté son total à sept réalisations en sept matches, il demandait à sortir pour une blessure au pied. Après ce coup de grâce, les Sud-Américains semblaient perdre tout espoir et se contentaient de limiter la casse, seul Sebastian Driussi se montrant dangereux sur deux frappes.

Le coup de sifflet final libéra les Argentins de cette confrontation douloureuse, tandis que les Suédois laissaient éclater leur joie et s'offraient un tour d'honneur devant le public d'Abou Dabi, où de nombreux fans nigérians étaient déjà présents pour la finale contre le Mexique.