Si un nul qualifie l’Ouzbékistan lors de sa dernière rencontre du Groupe C de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013, la Croatie doit s’imposer si elle ne veut dépendre de personne pour poursuivre son chemin. Mais un nul lui assure presque une place parmi les meilleurs troisièmes. Du coup, ce n’était pas vraiment une surprise de voir les deux équipes se diriger vers le partage des points. Jusqu’au coup de canon de l’Ouzbek Jamshid Boltaboev en fin de match…

Duje Caleta Car a bien compris qu’il faut marquer pour gagner, mais... il se trompe de camp.Sur un coup franc de l’aile droite enroulé par le pied gauche de Dostonbek Khamdanov, le malheureux défenseur central croate trompe du genou son coéquipier Marko Maric qui n’apprécie pas et le fait savoir (14’, 1:0). Le temps de se remettre de cette entrée en matière maladroite, et le jeu croate, plus technique et agressif, se met en place.

Boltaboev brise le rêve
En bon capitaine, le prodige  Alen Halilovic se charge de le concrétiser au tableau d’affichage. Servi à 25 mètres dans l’axe, le plus jeune international A croate de l’histoire accélère sur la droite, élimine deux défenseurs et termine en croisant du droit à ras de terre (28’, 1:1). Trois minutes plus tard, Ante Roguljic montre qu’il n’est pas maladroit non plus, mais Sarvar Karimov reste vigilant.

Les deux équipes ont donné beaucoup avant la pause, et savent qu’elles devront encore faire de gros efforts dans quelques jours, si le score n’évolue pas et les envoie toutes les deux en huitièmes de finale. Du coup, le rythme baisse sérieusement. En tout cas, jusqu’à ce que Boltaboev ne décide de le relancer en expédiant un missile des 16 mètres dans la lucarne européenne (79’, 2:1).

Il ne restait qu’une dizaine de minutes aux Vatreni à tenir pour prolonger leur séjour aux Emirats Arabes Unis. Au lieu de cela, ils doivent patienter jusqu’à la fin de de la phase de groupes pour savoir s’ils peuvent se glisser parmi les meilleurs troisièmes.