*Miguel Ponce, sélectionneur du Chili
*
J'ai dit aux joueurs que le Nigeria nous avait respecté plus que ce que le résultat n'indique. Ils ont pris des mesures pour nous empêcher de jouer rapidement, ils ont su nous attendre et saisir leurs chances mais ne nous ont pas acculés dans notre camp pendant toute la rencontre. C'est vrai qu'il y avait un écart sur le plan physique, surtout au niveau de la vitesse, mais il est également vrai n'avons pas su convertir nos occasions. Contre de bonnes équipes, ça ne pardonne pas.

*Emmanuel Amuneke, sélectionneur du Nigeria
*
Nous avons été efficaces devant, c'est vrai, mais nous avons également su bloquer leurs combinaisons, les empêchant de jouer à leur aise dans l'entrejeu. Mes joueurs ont compris le jeu de transition et savent quand attaquer et quand défendre. Nous étions également bien préparés mentalement car il n'est pas facile de jouer contre un pays hôte.