• Le Mali bat la Nouvelle-Zélande et se qualifie pour les huitièmes
  • Jiddou et Traoré ont inscrit deux buts magnifiques
  • Les Kiwis sont derniers et éliminés 

Grâce à sa victoire sur la Turquie lors du match précédent, le Mali a son destin en main à l’heure d’affronter la Nouvelle-Zélande pour la dernière journée du Groupe B de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017. Pour leur part, les Kiwis n’ont qu’un point au compteur au coup d’envoi… et autant à la fin, après avoir subi la loi des Aiglons, qui décrochent ainsi leur qualification.

Les Néo-Zélandais se créent pourtant la première occasion en tout début de match par leur buteur et capitaine Max Mata, de retour de suspension, mais ce sera la seule de toute la première période, largement dominée par les Africains. C’est un petit miracle que le score ne soit que de 1:0 à la pause, grâce à un bijou sans contrôle de 20 mètres et en pleine lucarne signé Salam Jiddou.

Au retour des vestiaires, Djemoussa Traoré entre dans le concours du plus beau but de la journée apes une longue course sur le côté gauche, ponctuée par un dribble et une frappe enroulée du droit au ras du poteau opposé (50’, 2:0) et en fin de match, Lassana Ndiaye finit le travail de près (82’, 3:1). La Nouvelle-Zélande n’est que spectatrice, et elle devra s’habituer à ce statut, puisqu’elle est officiellement éliminée lorsque retentit le coup de sifflet final, même si elle inscrit un but pour l’honneur par le remplaçant Charles Spragg (72, 2:1).