Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Corée 2007

06 - 28 octobre

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2007

Alfa offre une nouvelle récompense au Nigeria

Plus qu'une victoire, c'est une moisson qu'a réalisé le Nigeria lors de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Corée 2007. Champions du monde après leur victoire aux tirs au but en finale face à l'Espagne, les Golden Eaglets comptent dans leur rang le Soulier d'Or adidas et Ballon d'Argent adidas en la personne de Macauley Chrisantus, auteur de sept réalisations. Mais ce n'est pas tout. L'attaquant Yakubu Alfa est venu rajouter une ligne à la liste des récompenses décrochées par les Africains durant le tournoi coréen. Son but inscrit face à la Colombie en huitième de finale a été élu But du Tournoi par les utilisateurs de FIFA.com.

Remontons quelques semaines en arrière. Nous sommes le 30 août 2007 sur la pelouse du Soccer Only Field de Gwangyang. Le Nigeria vient d'égaliser face à la Colombie et il reste à peine sept minutes à jouer avant d'avoir recours à la prolongation. C'est le moment choisi par le jeune Alfa pour devenir le héros de tout un peuple. Sur un corner rapidement joué, l'attaquant nigérian hérite du ballon à l'angle de la surface de réparation des Cafeteros. Sa frappe enroulée du pied gauche, aussi puissante que précise, va se loger dans la lucarne opposée et envoie son équipe en quart de finale.

Cette superbe frappe a non seulement comblé de bonheur les nombreux supporters des Golden Eaglets, mais elle a également séduit les utilisateurs de FIFA.com. Avec une note de 4,4 sur 5, le but de Yakubu Alfa a été la plus appréciée des dix réalisations sélectionnées par l'équipe éditoriale de FIFA.com. Il devance de justesse le bijou du Japonais Yoichiro Kakitani (4,3) inscrit face à la France. Lors du troisième match du Groupe D disputé à Goyang, les Japonais doivent assurer le match nul pour poursuivre l'aventure.

L'attaquant nippon met son équipe sur les bons rails juste avant la mi-temps, et de quelle manière ! A la 45ème minute, le joueur du Cerezo Osaka récupère le ballon dans son camp et voit le gardien Abdoulaye Keita avancé. A peine le temps de franchir la ligne médiane et le jeune prodige expédie une frappe lobée d'une précision clinique. Malheureusement pour les Blue Samouraïs, les Mini-Bleus se montreront moins spectaculaires mais plus efficaces en trouvant deux fois le chemin des filets après la pause.

Les internautes de FIFA.com se montrent décidément friands de "frappes de mule" puisque le troisième ex-aequo de ce classement est le Togolais Lalawele Atakora (4,1), auteur d'une demi-volée surpuissante face à la République de Corée. Les défenseurs coréens pensaient avoir fait le plus dur en dégageant de la tête un coup franc dangereux, mais c'était sans compter sur le culot du milieu de terrain des Eperviers. Bien placé à la retombée du ballon, le numéro 7 togolais ne se pose pas de question et expédie un missile sous la barre de Seung Gyu Kim, le portier des Guerriers Taeguk. Une réalisation aussi spectaculaire qu'inutile puisque les Africains s'inclinent finalement 1:2 et quittent la compétition dès le premier tour.

Atakora partage la troisième marche du podium avec un autre Africain, le Ghanéen Ransford Osei (4,1). Davantage qu'un exploit individuel, c'est une action collective de toute beauté qu'ont récompensé les votants de FIFA.com. Face à l'Allemagne lors du deuxième match du Groupe F, l'attaquant des Black Starlets se trouve à la conclusion d'une contre-attaque d'école. Servi par son défenseur central dans ses 25 mètres, le milieu de terrain Abeiku Quansah met le turbo pour remonter tout le terrain côté droit, éliminant quatre adversaires en chemin, pour servir Osei à la limite du hors-jeu. Sans contrôle, le Soulier d'Argent du tournoi glisse son coup de patte entre les jambes du gardien Fabian Giefer.

Ces quatre joyaux resteront, d'après vos votes, les plus spectaculaires de la cuvée 2007 de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Mais les six autres pépites découvertes sur les pelouses coréennes n'ont pas grand-chose à leur envier. L'Allemand Dennis Dowidat, les Brésiliens Alex et Tales, le Colombien Christian Nazarith et le Tadjik Fatkhullo Fatkhuloev peuvent être rassurés : leurs buts garderont une place à part dans le cœur des amoureux du beau jeu et ont prouvé que le talent n'attend pas le nombre des années.

Explorer le sujet