Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019™

Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019™

26 Octobre - 17 Novembre

Brésil 2019 - Mexique

Alvarez et Muñoz unis dans El Tri

Efrain Alvarez of Mexico and Santiago Munoz pose for a photo
© Getty Images
  • Le duo Santiago Muñoz-Efraín Álvarez est l'une des armes offensives d'El Tri
  • Nés tous deux aux USA, ils se considèrent comme des frères
  • Ils ont rendez-vous avec la République de Corée en quart

"Nous avons en commun ce rapport particulier avec les États-Unis. Il est comme un frère pour moi. Nous nous soutenons mutuellement." Ce frère dont parle Santiago Muñoz s’appelle Efraín Álvarez. Et ce rapport avec les USA auquel il fait référence est à l’origine de leur complicité. Ils sont en effet les seuls de l'effectif mexicain U-17 nés aux États-Unis et non au Mexique.

Les parents de Santiago se sont installés à El Paso, au Texas, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mexique, ceux d’Efraín à Los Angeles, en Californie. "Notre situation est à part. Nous en parlons entre nous, mais toujours en partant du principe que nous sommes tous égaux dans le groupe", explique Santiago à FIFA.com. "Nous sommes amis. Nous jouons toujours ensemble", ajoute Efraín, qui ne manque pas d'apporter sa console de jeux à chaque rassemblement. "Il est très chambreur, il me rend dingue. Mais c’est moi le meilleur !", plaisante Santiago.

Efrain Alvarez of Mexico and Santiago Munoz pose for a photo
© Getty Images

En totale harmonie

Au-delà de la vie courante, cette relation fraternelle se ressent également sur la pelouse. "Nous nous entendons très bien sur le terrain", confirme Santiago, qui évolue au poste d’attaquant à Santos Laguna et se distingue par sa qualité dans "les duels et et la finition." "Nous combinons bien. Je lui viens en aide et vice versa", reprend Efraín, milieu de terrain offensif considéré comme "le plus grand talent de la MLS" par un certain Zlatan Ibrahimović, son coéquipier au Los Angeles Galaxy.

En huitième de finale, le Japon a subi les foudres de la paire Muñoz-Álvarez. Ce 11 novembre, la République de Corée devra résister au tandem lors des quarts de finale si elle ne veut pas connaître le même sort. "Ces deux joueurs s’entendent à merveille. Ils sont complémentaires et très efficaces dans la récupération", admet Marco Ruiz, sélectionneur d’El Tri. "Efraín a une technique hallucinante. Il fait ce qu'il veut du ballon", reconnaît son coéquipier. "Moi, je suis davantage dans le déplacement, je cherche les espaces dans le dos de l’adversaire. Il me trouve toujours en soutien."

"Efraín a du talent. Nous devons travailler collectivement afin qu’il puisse s’exprimer pleinement sur le plan offensif. Quant à Santiago... je n’aime pas les numéros 9 qui se cantonnent à la surface de réparation. Je préfère les attaquants qui ressortent, qui produisent du jeu et qui conservent la balle", ajoute Ruiz à propos de ses deux protégés.

En plus de l'efficacité, cette doublette a de l'ambition. Le duo espère rapporter du Brésil un troisième trophée mondial en U-17. "Nous sommes dans une bonne dynamique", s’enthousiasme Efraín. Son frère de cœur est encore plus optimiste : "Dès le début, nous voulions réaliser quelque chose de grand. Désormais, nous ne visons rien d’autre que le titre."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Shin Songhoon, goalkeeper of Korea Republic in action

Brésil 2019 - Rép. de Corée

Songhoon, dernier rempart indispensable

08 nov. 2019

Nigeria v The Netherlands - FIFA U-17 World Cup Brazil 2019 - Sontje Hansen #7 of the Netherlands celebrates

Brésil 2019 - Pays-Bas

Hansen, tout devant !

06 nov. 2019