Championnat du Monde U-17 de la FIFA, Ecosse 1989

Championnat du Monde U-17 de la FIFA, Ecosse 1989

26 Octobre - 17 Novembre

Championnat du Monde U-16 de la FIFA 1989

L'Arabie Saoudite à la surprise générale

FIFA U-16 World Championship Scotland 1989
© FIFA.com

Le vainqueurPour l'Arabie Saoudite, Ecosse 1989 restera un grand souvenir. Il s'agit ni plus ni moins de la première et unique victoire de l'équipe saoudienne dans une compétition de la FIFA. Grâce à une organisation solide, à une discipline sans faille et à un concept de jeu clair et net, elle triompha sans concéder de défaite, disposant de l'équipe locale en finale. Dirigée par le Brésilien Ivo Ardais Wortman, l'équipe asiatique misa sur une défense de fer, qui ne céda qu'à six reprises en autant de rencontres. Le gardien Al-Suwaileh ainsi que Al-Reshoudi et Abdulshkor furent les principaux artisans du mur saoudien. En contrepartie, elle fit montre de carences évidentes dans le secteur offensif, comme en témoignent les huit buts inscrits. Ce qui ne l'empêcha pas de remporter ce dernier Championnat du Monde U-16, qui devint deux ans plus tard U-17 .

Les surprisesUn simple coup d'¿il au carré final permet d'affirmer que l'édition 1989 fut celle des surprises, aucune des grandes puissances ne décrochant de place d'honneur. Ce furent ainsi l'Arabie Saoudite, Bahreïn, le Portugal et l'Ecosse qui animèrent les débats jusqu'à la fin de la compétition.

En battant le Brésil aux tirs au but, Bahreïn frappa un grand coup. Ressentant peut-être la pression consécutive à un tel exploit, les jeunes asiatiques durent se contenter de la quatrième place. Tout au long de la compétition, le Portugal, emmené par un Luis Figo en verve, justifia son titre de champion d'Europe. Malheureusement, l'atmosphère détériorée au sein de l'équipe juste avant la demi-finale empêcha les Lusitaniens d'aller au bout. Il faut dire que l'Ecosse profita au mieux de l'avantage du terrain pour accéder à la finale, qu'elle perdit aux tirs au but.

Meilleur joueurPour la première fois dans l'histoire de la compétition, le Ballon d'Or adidas fut décerné à un gardien. Cet honneur revint à l'Ecossais James Will, joueur phare d'une équipe qui, emmenée par son douzième homme, ne céda qu'aux tirs au but en finale. Né le 7 octobre 1972, le portier d'Arsenal fit montre de toutes ses qualités : assurance dans le jeu aérien, souplesse sur sa ligne, fiabilité dans le jeu au pied et autorité sur sa défense. En six rencontres, Will n'alla ramasser le ballon dans ses filets qu'à trois reprises.

Sous les feux de la rampeSerginho (BRA), Henry Zambrano (COL), Fode Camara (GUI), Victor Ikpeba (NGA), Godwin Okpara (NGA), Luis Figo (POR), James Will (SCO), Claudio Reyna (USA).

Ecosse 1989 en chiffres

Classement :

  1. Arabie Saoudite
  2. Ecosse
  3. Portugal
  4. Bahreïn

*Buts inscrits :
*
77 (2,40 par match)

*Meilleure attaque : *Portugal, 11 buts

Meilleurs buteurs :
1. Fode Camara (GUI), 3 buts
2. Khalid Al Roaihi (KSA), 3 buts
3. Nelson Gil (POR), 3 buts

*Villes hôtes : *Glasgow, Motherwell, Aberdeen, Dundee, Edimbourg.

Affluence totale :
192 100 spectateurs

*Affluence moyenne par match : *9 605 spectateurs