Coupe Du Monde U-17 de la FIFA, Nigeria 2009

06 - 28 octobre

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2009

Blatter : "Heureux d’avoir choisi le Nigeria"

© Getty Images

A la veille de la finale de la finale Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Nigeria 2009, le Président de la FIFA Joseph S. Blatter a tenu une conférence de presse à Abuja, accompagné entre autres de Jack A. Warner, Président du Comité d’Organisation de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA et de Sani Ndanusa, Ministre des Sports de la République Fédérale du Nigeria. L’occasion de revenir sur les trois semaines de compétition, la mise en place des tests IRM concernant l’âge des joueurs ou encore les chances des équipes africaines, et de répondre aux questions des journalistes présents au Contre de Congrès de la capitale nigériane.

Joseph S. Blatter, Président de la FIFA

*A propos de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Nigeria 2009
*Même si j’ai été souvent en déplacement, j’ai suivi les trois premières semaines de compétition grâce aux médias et à FIFA.com. C’est la deuxième fois que cette compétition regroupe 24 équipes, pour un total de 52 matches, dans huit villes et stades différents. Je suis très heureux du succès de cette compétition après les maux de tête que nous avons subi avant le coup d’envoi. Mais depuis que la compétition a débuté, nous nous rendons compte de la réussite de ce tournoi. La FIFA est heureuse d’avoir organisé la compétition dans ce pays. Et pas seulement la FIFA, puisque les équipes ont toutes exprimé leur satisfaction.

*A propos des tests d’Image à Résonance Magnétique (IRM) pour vérifier l’âge des joueurs
*Depuis des années, la FIFA combat ce problème en commun avec les fédérations et les confédérations. Après les recherches et les tests effectués de manière préventive grâce à la technique de l’IRM, nous en sommes arrivés à la conclusion que les joueurs qui ont pris part à la compétition sont tous dans leur dix-huitième année au maximum, comme le veut le règlement. Pour nous, c’est donc un sujet qui est clos, je n’ai plus à discuter de ce problème à moins que quelqu’un n’ait des preuves qui incitent à le rouvrir.

*A propos des critères de qualifications pour le deuxième tour
*Il faut se pencher sur l’élimination de certaines équipes, lorsqu’elles ont le même nombre de points, la même différence de buts, le même nombre de buts, sur le critère du fair-play. Le fair-play signifie dans ce cas cartons jaunes ou cartons rouges. Mais ces cartons sont adressés à l’appréciation de l’arbitre. Des matches très tendus peuvent se terminer avec un ou deux cartons jaunes, alors que d’autres sans grande tension peuvent parfois se terminer avec huit ou neuf cartons. Il faut se pencher sur ce problème avec le Comité d’Organisation des compétitions.

A propos des chances des équipes africaines lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010
*La difficulté des équipes africaines ou asiatiques de réussir en Coupe du Monde, ce n’est pas seulement en termes techniques, mais aussi en termes mathématiques. Jusqu’à présent, nous n’avons eu que des champions du monde issus d’Europe ou d’Amérique du Sud. Quand on a 32 équipes, dont 13 d’Europe et 4 ou 5 d’Amérique du Sud, il y a donc un groupe de 17 équipes d’où a toujours été issu le champion. Pour les autres, il faut être techniquement et tactiquement plus fort pour être en demi-finale. Mais on a vu en 2002 que la République de Corée pouvait atteindre les demi-finales. Donc en Afrique du Sud l’année prochaine, j’espère vraiment qu’une équipe africaine pourra faire au moins la même chose. C’est presque arrivé lors d’Italie 1990, alors qu’il n’y avait que 24 équipes. Le Cameroun avait été tout près d’atteindre les demi-finales, après avoir perdu de justesse contre l’Angleterre en quart. Nous verrons l’an prochain en Afrique, avec l’ambiance africaine ce qui peut arriver pour les équipes locales.
*

Jack A. Warner, Vice-Président de la FIFA et Directeur du Comité d’Organisation de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA

*A propos de l’organisation de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2009 au Nigeria
*La principale leçon que j’ai retirée de ce tournoi est qu’il faut toujours garder la foi. Je dis cela particulièrement pour les Nigérians, puisque pour son premier match, le Nigeria perdait 3:0 contre l’Allemagne. Les spectateurs ont commencé à huer leur équipe et quitter le stade. Et aujourd’hui, les Nigérians sont en finale et s’apprêtent à jouer devant un stade plein, prêt à les porter. Le Nigeria a montré qu’il avait l’enthousiasme nécessaire pour organiser une Coupe du Monde de la FIFA dans une catégorie supérieure, mais il n’est pas encore prêt dans l’état actuel des choses.

*A propos de la prochaine Coupe du Monde U-17 de la FIFA
*La prochaine édition se déroulera au Mexique. Et dès la fin de l’épreuve Nigeria 2009, nous préparerons déjà la suivante. Je me rends dès lundi au Mexique avec une délégation de la FIFA pour une première inspection. Neuf villes se sont portées candidates à l’organisation. Donc dès le coup de sifflet final de la dernière rencontre ici, ce sera au revoir Nigeria et bienvenue au Mexique !

Articles recommandés

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2009

Press conference 14 November 2009

14 nov. 2009

Développement

À la force du poignet

22 oct. 2009

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2009

Valcke : "L'Afrique est le continent du football"

23 oct. 2009