Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019™

Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019™

26 Octobre - 17 Novembre

Brésil 2019 - Mexique

Garcia, le Dragon qui rêve d'être champion

  • Eduardo Garcia a été le héros du Mexique contre les Pays-Bas en demi-finale
  • Le gardien de but est surnommé "Dragon" depuis l'âge de huit ans
  • El Tri disputera le titre mondial au Brésil en finale

"J’aime bien ce surnom. On me l’a donné quand j’avais 8 ou 9 ans à Chivas. Que m’inspire-t-il ? Que je suis là pour m’imposer et beaucoup d’autres choses…" Eduardo García sait bien pourquoi les gens l’ont surnommé le Dragon. Dix minutes avant de s'exprimer au micro de FIFA.com, le gardien de but du Mexique a détourné un troisième penalty des Pays-Bas et est devenu un héros en envoyant El Tri en finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019™.

"Je suis très ému. Je savais que je pouvais y arriver, j’avais visualisé la scène", assure-t-il. Les Néerlandais Taabouni, Braaf et Regeer se souviendront longtemps du regard perçant du Dragon pendant la séance des tirs au but. "J’avais des informations sur certains tireurs, mais pour les autres, je me suis dit 'celui-là est pour moi, celui-là je l’arrête'".

C’est le père d’Eduardo qui a été le premier à découvrir la passion de son fils pour le poste de gardien de but. "Il est dans les cages depuis qu’il a un an !", raconte Lalo, présent au stade Bezerrão et vêtu du même survêtement bleu que son fils. "C’est vrai, dès que je me suis mis à marcher, j’ai commencé à jouer au football, mais je prenais toujours le ballon en main", confirme Eduardo. "Quand j’étais à l’école maternelle, mon père et moi allions jouer au foot sur un terrain en sable près de la maison. J’adorais faire des arrêts spectaculaires, me prendre pour le sauveur de l’équipe. J’étais toujours attiré par le joueur qui portait un maillot différent des autres, et je voulais être comme lui".

Mexico v Netherlands - FIFA U-17 World Cup Brazil 2019 - Eduardo Garcia of Mexico makes a save during a penalty shootout 
© Getty Images

Sérieux et concentration

L’apprenti gardien plongeait dans tous les coins, mais possédait également une autre grande qualité. "Il était très sérieux pour un enfant de son âge", révèle son père. "C’est comme ça depuis que je suis tout petit", admet le Dragon. "Au début, j’ignorais pourquoi, mais en grandissant je me suis rendu compte que je voulais vraiment devenir gardien de but et que je devais être sérieux pour y arriver. Et pour ça, je dois notamment me concentrer à 100 % sur ma tâche".

Au Brésil, Eduardo a joint le geste à la parole. Dès le premier match face au Paraguay, le portier s'est montré décisif à plusieurs reprises. Une performance qu’il a réitérée en demi-finale face aux Pays-Bas. Il est le gardien qui a réalisé le plus grand nombre d’arrêts dans le tournoi (26) et fait partie des moins perméables, avec seulement trois buts encaissés.

Admirateur du Slovène Jan Oblak - "même s’il n’a que deux ou trois ballons à négocier sur un match, il répond toujours présent" - Eduardo aura l’occasion ce 17 novembre de devenir le troisième gardien mexicain à conquérir le titre mondial U-17. "Les Mexicains sont capables de réussir tout ce qu’ils entreprennent", assure le dernier rempart. Surtout quand un Dragon surveille leurs arrières...

Explorer le sujet

Articles recommandés

Eugenio Pizzuto of Mexico - FIFA U-17 World Cup Brazil 2019

Brésil 2019 - Mexique

Pizzuto sèche ses larmes et prépare ses armes

13 nov. 2019

Efrain Alvarez of Mexico and Santiago Munoz pose for a photo

Brésil 2019 - Mexique

Alvarez et Muñoz unis dans El Tri

09 nov. 2019