Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Mexique 2011

06 - 28 octobre

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2011

Gómez : "J'ai du mal à y croire"

© Getty Images

Le destin réserve parfois une place de choix à certains footballeurs. Voyez donc Julio Gómez. Devant la porte d'un vestiaire mexicain qui vibre au son des chansons populaires et des cris de joie, il brandit le Ballon d'or adidas, trophée récompensant le meilleur joueur de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Mexique 2011.

À peine trois jours auparavant, le milieu de terrain mexicain inscrivait un but incroyable en demi-finale, contre l'Allemagne. Aujourd'hui, il a été ovationné par pratiquement 100 000 personnes, qui étaient réunies au stade Azteca pour assister à la finale des locaux contre l'Uruguay. Présent dans cette foule immense, le Président du Mexique l'a même cité en exemple pour le pays. Modeste, le héros se met à l'écart des festivités pour s'entretenir avec FIFA.com.

Quelles sensations ce couronnement vous procure-t-il ?C'est une émotion immense car j'ai toujours rêvé d'être champion. Maintenant, nous y sommes arrivés et c'est tout simplement incroyable. C'est quelque chose que nous avions en tête depuis que nous avons commencé la préparation. Aujourd'hui, nous pouvons dire que l'objectif est atteint et que nous sommes entrés dans l'histoire.

La demi-finale contre l'Allemagne a marqué le début d'un changement dans votre vie. Tout le stade Azteca a scandé votre nom aujourd'hui…J'ai du mal à croire tout ce qui m'arrive ! Je n'oublierai jamais ces instants où tout ce monde criait mon nom. Je n'oublierai jamais non plus l'image des supporters avec des bandages autour de la tête, comme moi contre l'Allemagne. Je n'aurais jamais imaginé que j'aurais pu susciter toutes ces réactions. Idem quand les gens demandaient mon entrée en jeu, j'en ai même été un peu gêné…

Pourquoi n'étiez-vous pas titulaire ?Je n'étais pas titulaire car je ne me sentais pas à 100 % de mes moyens, mais je mourais d'envie d'entrer sur le terrain. Par chance, j'ai eu l'occasion de jouer un moment sans problème.

Au-delà du résultat, le match s'est-il déroulé comme vous l'attendiez ?Grosso modo, cela s'est passé comme nous l'avions imaginé. L'Uruguay a été un adversaire extrêmement coriace qui s'est battu sur tous les ballons jusqu'à la fin. Cela donne encore plus de valeur à ce titre.

Quelles sensations vous procure ce titre de meilleur joueur de la compétition ?J'ai beaucoup travaillé pour cela, mais c'est surtout la réussite de toute l'équipe. Je sais que sans le soutien de mes coéquipiers, je n'aurais jamais pu réussir une telle chose.

Où avez-vous prévu de mettre le Ballon d'or ?Je crois que je vais dormir avec ! (rires). Ensuite, je chercherai une place dans ma chambre pour le voir dès que je me lève, pour me souvenir que j'ai été meilleur joueur d'une Coupe du Monde et champion du monde.

Comment voyez-vous votre carrière à partir de maintenant ?Je vais y aller petit à petit, étape par étape. C'est sûr que j'aimerais m'affirmer dans mon club de Pachuca et évoluer en équipe nationale, mais il faudra voir comme se passent les choses. Je ne suis pas pressé et aujourd'hui, je n'ai qu'une envie, c'est fêter ça avec le groupe.

À quoi penserez-vous quand vous reverrez cette finale ?Je me dirai que j'y étais, que j'ai joué pour mon pays et que je lui ai offert un titre mondial.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2011

Mexique 2011 - Finale - Uruguay-Mexique

11 juil. 2011

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2011

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2011 - Allemagne-Me...

08 juil. 2011