Championnat du Monde U-17 de la FIFA, Pérou 2005

Championnat du Monde U-17 de la FIFA, Pérou 2005

26 Octobre - 17 Novembre

#WorldCupAtHome

L'émergence de la génération dorée mexicaine  

FIFA U-17 World Championship Final Peru 2005, Final: Brazil - Mexico
© Action Images
  • #WorldCupAtHome se poursuit avec Mexique-Brésil (Pérou 2005)
  • Le Mexique coiffe sa première couronne mondiale
  • Diffusion le vendredi 15 mai, à 20h00h CEST sur YouTube

Le Mexique a remporté sa première Coupe du Monde U-17 de la FIFA à la faveur de sa large victoire sur le Brésil (3-0) en finale de Pérou 2005. Emmené par Carlos Vela et Giovani dos Santos, El Tri a donné un aperçu de la génération qui jouera plus tard un rôle crucial en sélection senior.

📝 En bref

Mexique 3-0 Brésil

2 octobre 2005 | Estadio Nacional, Lima

⚽️ Buteurs

  • Mexique : Carlos Vela (31'), Omar esparza (32'), Ever Guzmán (86').

📝 Compositions

  • Mexique : Sergio Arias, Patricio Araujo, Efraín Juárez, Christian Sánchez, Héctor Moreno (Pedro Valverde 75'), Omar Esparza, Jorge Hernández, Giovani Dos Santos (Ever Guzmán 79'), Carlos Vela (Juan Carlos Silva 92'), Adrián Aldrete, César Villaluz.
  • Brésil : Felipe, Leyrielton, Sidnei, Roberto, Marcelo, Denilson (Meznga 64'), Anderson (Mauricio 16'), Igor, Ramón, Simoes (José Claudio 82'), Celso.

🤓 Le contexte

Les efforts consacrés par le Mexique à la formation de ses Espoirs ont porté leurs fruits dans la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Pérou 2005.

Les Aztèques ont entamé leur campagne en prenant la deuxième place du Groupe B, au terme de leur victoire sur l'Uruguay (2-0) et l'Australie (3-0), et d'une défaite contre la Turquie (1-2).

En quarts de finale, ils ont évincé le Costa Rica en prolongation (3-1), avant de disposer des Pays-Bas dans le dernier carré (4-0).

De son côté, le Brésil abordait l'épreuve en triple champion du monde. Présents dans cinq finales sur les six dernières éditions de la compétition, les Verdeamarelhos se voyaient bien gâcher la fête mexicaine.

Ils ont, eux aussi, fini deuxièmes de leur poule (Groupe D), après une défaite aux mains de la Gambie (1-3), suivie de deux succès contre les Pays-Bas (2-1) et le Qatar (6-0).

Vainqueurs de la RDP Corée après prolongation en quarts de finale (3-1), ils se sont qualifiés pour le match au sommet dans la douleur face à la Turquie (4-3).

⚔️ Les clés du match

  • Un tandem dévastateur : Le Pérou a vu naître un duo qui deviendra incontournable en sélection : Carlos Vela et Giovani dos Santos. Fin roublard et bête noire des défenses, dos Santos a semé le désordre dans les lignes brésiliennes, tandis que son compère Vela se tenait en embuscade dans les derniers six mètres. La première banderille mexicaine a parfaitement illustré la répartition des rôles du binôme : Giovani déborde, Vela conclut.
  • Force mentale : Les Tricolores ont effectué un gros travail de préparation mentale avant le tournoi, qui a payé en finale. Ils ont su garder la tête froide et rester concentrés après avoir ouvert le score. Preuve en est leur deuxième but intervenu une minute plus tard sur une frappe décochée de l'extérieur de la surface par Omar Esparza.
  • Tombé avec les honneurs : Une fois les deux premiers buts digérés, les Brésiliens ont attaqué la deuxième période en force. Celso a notamment empoisonné la vie du gardien Sergio Arias par ses multiples tentatives. Le Mexique a finalement porté le coup de grâce par Ever Guzmán dans les dernières minutes.

🌟 Un joueur dans le match

Pérou 2005 a donné le coup d'envoi de la brillante carrière de Carlos Vela. Revenu du tournoi avec le Soulier d'Or adidas (5 buts), l'attaquant s'est ensuite distingué par une rare finesse technique qui fera le bonheur de clubs du calibre d'Arsenal et de la Real Sociedad.

🎙️ Entendu…

"Outre le choix de bons joueurs, le plus important pour moi était que chaque membre du groupe croit dans la victoire. J'ai mis en œuvre un projet à long terme dès le début, dont l'objectif n'était pas seulement de participer, mais de gagner" - Jesús Ramírez, sélectionneur du Mexique

🔜 Et après ?

Le Mexique et le Brésil ont continué de jouer les premiers rôles en Coupe du Monde U-17. El Tri a été sacré sur ses terres en 2011, puis finaliste d'EAU 2013. La Verdeamarela a, quant à elle, soulevé le trophée à domicile en 2019, en s'imposant en finale sur… le Mexique.

Explorer le sujet

Articles recommandés