Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019™

Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019™

26 Octobre - 17 Novembre

Brésil 2019 - Nigeria

Les Eaglets reviennent de loin et visent haut

Ibrahim said #20 of Nigeria U-17 celebrates with his team-mates
© FIFA via Getty Images
  • Le Nigeria qualifié grâce à deux retournements de situation
  • Les Golden Eaglets visent un sixième titre mondial
  • Le buteur Ibrahim Said et le capitaine Samson Tijani en première ligne

Le Nigeria a concédé son premier but en Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2019 trois minutes seulement après son entrée en lice contre la Hongrie. Difficile d’imaginer des débuts plus décevants pour un quintuple lauréat de l’épreuve. La deuxième sortie s’annonçait mieux maîtrisée quand, profitant d'une erreur du gardien, Ibrahim Said a donné l’avantage aux Golden Eaglets après cinq minutes. Mais, 51 minutes plus tard, l’Équateur menait au score, plongeant une nouvelle fois les Africains dans le doute.

Deux matches, deux situations compromises. À chaque fois, les Nigérians étaient encore menés au score à un quart d’heure du coup de sifflet final, mais ont su se sublimer. Contre la Hongrie, Samson Tijani a signé le premier et le dernier but de la victoire 4-2 de son équipe. "Nous ne baissons jamais les bras", assure le capitaine nigérian à FIFA.com pour expliquer ces retournements de situation. "Nous ne sommes pas du genre à abandonner. Nous sommes bien décidés à nous battre jusqu’à la victoire."

Auteur de l’unique triplé de Brésil 2019, Ibrahim Said a lui aussi bien interprété le message face aux Sud-Américains, notamment grâce à son deuxième but, une frappe brossée et plongeante décochée de l’extérieur de la surface de réparation. Score final : Nigeria 3-2 Équateur. "Je n’arrêtais pas de me dire que nous ne méritions pas de perdre", confiait Said à l’issue du match contre la Tri. "C’est ce qui m’a donné la motivation nécessaire pour marquer ce but, avec l’aide de mes coéquipiers."

Ces deux succès ont ouvert les portes des huitièmes de finale aux Golden Eaglets qui, sur les 15 dernières minutes, présentent un bilan largement positif de cinq buts marqués contre aucun encaissé. À en croire Tijani, Said et le sélectionneur Manu Garba, en compétition, le Nigeria n’est pas une équipe comme les autres.

"La victoire fait partie de l’ADN de toutes les équipes nigérianes et le groupe que j’ai emmené au Brésil ne fait pas exception à la règle", promettait le technicien à FIFA.com avant le début du tournoi. "Tout le pays est derrière nous et quand on sait ce qu’il a déjà réalisé, on ne peut que se sentir en confiance", ajoute Tijani. "C’est la raison pour laquelle nous allons continuer à nous battre."

Ramener la Coupe à la maison

Pour les huitièmes, le Nigeria a hérité d'un adversaire d’autant plus redoutable qu’il a lui-même renversé une situation très compromise pour atteindre ce stade de la compétition. Les Pays-Bas ont perdu leurs deux premiers matches au Brésil, mais dans un sursaut d'orgueil, les champions d’Europe ont battu les États-Unis 4-0 lors de la troisième journée pour se glisser en au tour suivant.

"Je connais cette équipe et je sais que ces joueurs ont les ressources pour continuer à lutter, quelle que soit la situation", décrit Tijani, méfiant, avant la rencontre à l’Estadio Olimpico de Goiania, théâtre des deux retournements de situation nigérians. Son coéquipier Said, lui, voit déjà plus loin : "Nous voulons ramener cette Coupe du Monde au Nigeria. Je veux que mon pays soit fier de cette équipe", conclut-il.

Samson Tijani #4 of Nigeria U-17 celebrates after scoring the fourth goal
© FIFA via Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés

Players of Paraguay U-17 celebrate the victory over Italy

Brésil 2019

Les Latins ne font pas de quartier

04 nov. 2019

Javi Lopez of Spain dribbles 

Brésil 2019 - Espagne

Lopez, entre Coupe du Monde et coupes de cheveux

31 oct. 2019

 Ki Jana Hoever #2 of the Netherlands reacts

Brésil 2019 - Pays-Bas

Hoever n'est plus à un miracle près

03 nov. 2019