Coupe du Monde U-17 de la FIFA, E.A.U. 2013

06 - 28 octobre

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

Les Kiwis tentent de mûrir dans la défaite

© Getty Images

Suite au tirage au sort de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, EAU 2013, peu nombreux étaient les Néo-Zélandais qui voyaient leur équipe faire des miracles contre l'Uruguay, finaliste à Mexique 2011, l'Italie, vice-championne d'Europe, et la Côte d'Ivoire, championne d'Afrique.

Effectivement, la Nouvelle-Zélande a terminé la compétition avec trois défaites, 11 buts encaissés et une attaque restée stérile. Les *All Whites *sont même entrés dans l'histoire de la compétition pour n'avoir pas trouvé le chemin des filets en 543 minutes, un record.

Mais la sélection néo-zélandaise ne repart pas totalement bredouille des Émirats Arabes Unis, même après une lourde défaite (0:3) face à la Côte d'Ivoire, ce 23 octobre au stade Mohammed Bin Zayed d'Abou Dabi. "C'est une grande expérience", affirme l'entraîneur des Kiwis, Darren Bazeley, qui relève les points positifs. "Les joueurs savent désormais ce qu'ils doivent faire pour tenir tête à ces adversaires, qui pratiquent des footballs différents".

Reste que les Kiwis ont tout de même réussi à produire de bonnes séquences de jeu, mais ça n'efface pas les regrets du sélectionneur : "Ces résultats ne sont pas satisfaisants, mais je me rassure avec les occasions que nous nous sommes procurées. En Coupe du Monde, ce n'est pas facile de mettre la balle au fond et nous devons devenir plus réalistes. Nos attaquants, malgré leur talent, en ont été malheureusement incapables".

Se tourner vers l'avenir
Parmi les attaquants dont Bazeley parle, on peut citer Stuart Holthusen, qui a vu son penalty arrêté par le portier italien Simone Scuffet. Face à la Côte d'Ivoire, il a failli trouver le chemin des filets, mais le gardien Seck Diabagate a réalisé une belle parade. "C'est rageant car nous étions tout près de marquer à plusieurs reprises", confie le malheureux avant-centre. "Malheureusement, nous n'avons pas inscrit le moindre but et nous en avons encaissé 11. Lors du match contre l'Italie, nous méritions vraiment d'obtenir un meilleur résultat".

Mais le jeune attaquant a déjà oublié ses occasions ratées et tiré les leçons de cet échec. "C'était une expérience extraordinaire pour moi. Les Émirats sont un beau pays et nous avons vécu une superbe compétition. Notre présence ici va nous permettre d'aller de l'avant", assure le joueur d'Onehunga Sports, qui pourrait bientôt passer professionnel. "Nous n'avons que deux joueurs professionnels jusqu'à présent, mais les joueurs ont montré de belles choses et vont se voir proposer des contrats. La présence en Coupe du Monde est toujours un atout pour recevoir des offres intéressantes".

Mais Holthusen voit au-delà du futur proche et espère retrouver la scène internationale dans deux ans, lorsque son pays accueillera la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. "Nous sommes restés ensemble pendant 18 mois et formons désormais un groupe d'amis", poursuit-il. "La plupart des joueurs ont le potentiel pour monter dans la catégorie supérieure. Ce sera très excitant de jouer à nouveau ensemble, à la Coupe du Monde U-20".

Peut-être que poussés par leurs supportes, Holthusen et ses partenaires parviendront enfin à marquer.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

EAU 2013 : Nouvelle-Zélande - Côte d'Ivoire

23 oct. 2013

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

EAU 2013 : Italie - Nouvelle Zélande

20 oct. 2013

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

EAU 2013 : Uruguay - Nouvelle-Zélande

17 oct. 2013

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

Les Ivoiriens se promènent, puis passent (0:3)

23 oct. 2013

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

La Nouvelle-Zélande veut devenir grande

16 oct. 2013

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

La Celeste déjà au septième ciel (7:0)

17 oct. 2013