Coupe du Monde U-17 de la FIFA, E.A.U. 2013

06 - 28 octobre

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

Suarez, un sacré numéro

© AFP

Diego Maradona, Lionel Messi ou encore Juan Roman Riquelme : tous ont porté le célèbre numéro 10 en équipe d'Argentine. Une telle galerie de légendes a de quoi intimider tout candidat au poste de meneur de jeu au sein d'une sélection albiceleste, quelle qu'elle soit.

Leonardo Suarez, 17 ans, semble pourtant faire exception à la règle. "C'est vrai, ce maillot n'est pas comme les autres. Il a été porté par des footballeurs magnifiques, mais ça ne me trouble pas outre mesure. Je suis plus ému à l'idée de représenter mon pays et de défendre les couleurs de l'équipe nationale", confie l'Argentin à FIFA.com. Cette apparente modestie n'empêche pas Suarez de se distinguer à chacune de ses sorties ou presque, ces derniers mois.  

Depuis son arrivée aux Emirats Arabes Unis, le sélectionneur argentin est assailli de questions de journalistes qui se demandent pourquoi le prodige n'a pas été titularisé dès le premier match, contre l'Iran (1:1). "Nous savons ce qu'il vaut. Chaque joueur apporte ses qualités à l'équipe. Je fais mes choix en fonction des caractéristiques de chacun. Je suis conscient que Suarez peut faire basculer un match sur une action", rétorque Humberto Grondona.

Lors de la deuxième journée, Suarez a dû attendre la 69ème minute du match contre l'Autriche avant de pénétrer sur la pelouse. Il s'est immédiatement imposé comme la plaque tournante du jeu offensif de son équipe.Cerise sur le gâteau, Suarez a inscrit le but de la victoire (3:2) à deux minutes du coup de sifflet final. "Quelqu'un a adressé une longue ouverture vers l'avant. Après plusieurs rebonds, le ballon a atterri directement dans mes pieds", raconte-t-il. "Je voulais tirer tout de suite du droit, mais un défenseur s'est jeté devant moi. Finalement, j'ai été obligé de feinter avant de frapper. J'ai tout de même eu de la chance, car mon tir a été légèrement dévié."

Sur les traces de MessiCe but décisif a déclenché de véritables scènes de liesses. Entraîneur, remplaçants et coéquipiers se sont précipités vers lui pour l'embrasser. Le pauvre Suarez n'a pas tardé à se retrouver submergé par cette marée humaine. "C'était un moment fantastique. Je suis heureux d'avoir pu le fêter avec mes partenaires. Au bout du compte, nous sommes tous au service du collectif. Chacun doit se battre pour les autres."

Le numéro 10 argentin a dédié ce but à l'un de ses meilleurs amis, apparemment célèbre pour ses grandes oreilles. En guise de célébration, Suarez a donc porté ses mains des deux côtés de sa tête. "Si je marque encore, je referai sûrement ce geste", promet en riant celui qui rêve de porter un jour les couleurs de Boca Juniorsen équipe première.

Loin de se formaliser d'avoir été laissé sur le banc contre l'Iran, Suarez préfère évoquer des objectifs collectifs. L'Argentine ne fait pas mystère de ses ambitions : remporter la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Avec quatre points au compteur, l'*Albiceleste *semble pour l'heure bien placée pour décrocher la première place de son groupe, synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. Pour autant, le troisième et dernier duel face au Canada n'aura certainement rien d'une sinécure. Suarez sera-t-il cette fois titularisé ? Grondona a d'ores et déjà annoncé qu'il ne dévoilera la composition de son équipe qu'au dernier moment.

Il faudra encore attendre quelques années pour savoir si Suarez est fait du même bois que les Maradona, Messi et autres Riquelme. Pour le moment, il possède un avantage sur ses glorieux aînés, qui n'ont fait leurs premiers pas sur la scène mondiale qu'à l'occasion de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Suarez a donc pour l'instant un temps d'avance.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

EAU 2013 : Argentine - Autriche

22 oct. 2013

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

Spectacle et démonstration de force

19 oct. 2013

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2013

EAU 2013 : Iran - Argentine

19 oct. 2013