• Le Chili quitte le tournoi après deux défaites et un nul, et aucun but marqué
  • Le capitaine Lucas Alarcon regrette les deux premiers matches ratés
  • "Contre le Mexique, le Chili a montré son vrai visage", insiste-t-il


"Il faut toujours apprendre des erreurs que l’on comment pour ne pas les répéter", lâche Lucas Alarcon, le capitaine du Chili, après le match nul 0:0 de son équipe face au Mexique en clôture du Groupe F de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017. Malheureusement, les erreurs des Chiliens ont été trop nombreuses lors des deux premiers matches, et les 90 minutes restantes contre El Tri n’ont pas suffi pour les réparer.

"Ce que nous avons montré lors des deux premiers matches ne correspond pas à ce que nous sommes vraiment", assure Alarcon, à propos des deux lourdes défaites contre l’Angleterre (0:4) et l’Irak (0:3), avant d’avancer quelques explications. "Nous n’étions pas assez concentrés, et peut-être que le climat nous a aussi affectés."

Malgré ce bilan catastrophique, la Rojita était encore en vie au coup d’envoi de son troisième match. Une victoire et les Chiliens voyaient les huitièmes de finale. Les Sud-Américains ont donc tout tenté, se sont montrés plus solides, mais n’ont jamais trouvé le chemin des filets.

"Aujourd’hui, nous avons quand même montré un autre visage et fait honneur à notre sélection", estime le défenseur de l’Universidad de Chile. "Pour ce dernier match, nous sommes venus pour gagner et on a tout essayé. Mais c’était trop tard et ça n’a pas suffi pour obtenir la qualification."

Le Chili est-il donc tombé sur plus fort que lui dans ce tournoi ? "Dans une Coupe du Monde, toutes les équipes sont très fortes, et celles de notre groupe l’étaient", juge Lucas. "Mais je suis sûr qu’elles n’étaient pas trop fortes pour nous. C’est le Chili qui n’a pas su évoluer à son meilleur niveau pendant les deux premiers matches. Nous n’avons pas montré notre vrai visage", répète-t-il encore une fois.

Le Chili à Inde 2017 :
- Trois matches, deux défaites et un nul
- Sept buts encaissés, aucun marqué
- Huit cartons jaunes, un carton rouge : équipe la plus sanctionnée

Le Chili avant Inde 2017 :
- Première qualification sur le terrain pour la Coupe du Monde 2017 depuis 1997 (pays hôte en 2015)
- Cinq victoires dans le Championnat d’Amérique du Sud U-17

Après les deux lourdes défaites essuyées à Kolkata, les supporters de Guwahati ont finalement découvert une équipe bien organisée, courageuse, volontaire, et qui d’abord bien défendu pour éviter de perdre tout espoir de qualification, puis qui a tout tenté en fin de match pour inscrire - certes, sans succès - le but du bonheur. "Mes mots à mes coéquipiers dans le vestiaire, ça a été de leur dire que je suis fier d’être capitaine de cette équipe qui a tout donné jusqu’au bout malgré les difficultés", révèle Alarcon à FIFA.com en sortant du vestiaire. "Aujourd’hui, nous avons vu une équipe qui se bat, qui n’abandonne pas, et qui a tout donné pour essayer d’aller chercher la qualification. C’est ça, le vrai visage de cette équipe."

Alarcon et les siens n’auront plus d’occasions de le montrer en Inde, mais le jeune capitaine considère que cette apparition en Coupe du Monde U-17 après 20 ans d’échecs dans les qualifications sud-américaines n’est pas un aboutissement, mais seulement d’un début d’une histoire. "Dans un Mondial, on apprend beaucoup de choses, et on espère qu’elles nous serviront à nous qualifier en Coupe du Monde U-20, et peut-être atteindre un jour la sélection A", conclut-il.