Le football peut être beau ou cruel. Et tant que le coup de sifflet final n'a pas retenti, tout peut se passer. C'est cette expérience qu'ont vécue les Anglaises, pour leur bien, et qu'ont subi les Néo-Zélandaises, contre leur gré. En foulant la pelouse du Stade de la Florida de Santiago du Chili, mercredi, pour un match décisif pour l'accession en quart de finale de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, les 22 actrices ne s'attendaient sûrement pas à un final aussi fou.

Les 45 premières minutes sont à l'avantage de la Nouvelle-Zélande. Après une tête non dangereuse de Abby Erceg, suite à un corner (2'), Sarah McLaughlin trouve l'ouverture d'un tir en dehors de la surface de réparation (27'). Après ce but, les occasions se font rares, les Kiwis bloquant correctement les espaces.

La deuxième mi-temps est une succession d'occasions pour les Anglaises. Menées, elles ne trouvent pas l'ouverture tombant sur une excellente gardienne, Charlotte Wood... jusqu'au temps additionnel. Tandis que les Néo-Zélandaises se dirigent vers une qualification, sur une action individuelle, Toni Duggan tente sa chance des 16 mètres et offre un quart de finale inespéré aux Anglaises (90'+4).

Après cette qualification miraculeuse, les Européennes aborderont le quart de finale en pleine confiance. Elles en auront sans doute besoin avant de défier les Américaines.