La première rencontre du Groupe A de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, opposant la Nouvelle-Zélande au Nigéria, sur la pelouse du Stade Francisco Sanchez Rumoroso de Coquimbo, a offert un spectacle haletant aux supporters des deux équipes. Au terme d'un scénario à rebondissement, les Africaines se sont imposées 3:2.

Après un début de match disputé sur un rythme lent, les Falconets ont élevé leur niveau pour prendre l'avantage sur les jeunes Kiwis. Cette domination s'est concrétisée par deux buts en l'espace de quatre minutes. Peu après la demi-heure, Sarah Michael seule aux six mètres ouvrait le score (31'). Dans la foulée, un tir de Ogonna Chukwudi ne laissait aucune chance à Charlotte Wood, la gardienne de la Nouvelle-Zélande (35').

Malgré un net avantage, la domination nigériane allait être mise à mal par Ria Percival. A trois minutes de la pause, l'attaquante relançait l'intérêt de la partie suite à un beau centre de Hannah Wall avant de remettre les deux équipes à égalité peu après le retour des vestiaires (52').

Mais il était dit que le score ne devait pas en rester là. Alors qu'on se dirigeait vers le partage des points, dans le temps additionnel Rita Chikwelu, laissée libre de tout marquage, inscrivait le but libérateur pour les Falconets (90'+2). Les Africaines empochent les trois points du succès tandis que les jeunes Kiwis ont trois jours pour digérer cette cruelle défaite.