Impressionnante de maîtrise contre la Suède, la Colombie a décroché son billet pour les demi-finales de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Allemagne 2010. Elle rencontrera le vainqueur du match Etats-Unis - Nigéria pour une place en finale.

Tout était réuni pour assister à une belle rencontre de football ce samedi 24 juillet à la Schücco Arena de Bielefeld.  Le soleil était à son zénith dans le ciel allemand, et deux belles équipes s’affrontaient sur un véritable billard. Il n’y eut finalement qu’une équipe sur le terrain, tant la Colombie a survolé les débats.

Tatiana Ariza, à la 2ème minute, puis Yoreli Rincon d’une frappe travaillée du gauche des 20 mètres (8’) inquiétaient les premières Hilda Carlen. De simples avertissements. C’est cette dernière, âgée de seize ans qui allait ouvrir la marque trois minutes plus tard. A 25 mètres et du droit, Rincon enchainait un petit râteau pour éliminer son adversaire direct, suivi d’une frappe imparable pour Carlsen (0 :1, 11’). Et ce n’était que justice au vu de ces premières dix minutes.

Mais elles n’allaient pas s’arrêtaient en si bon chemin. Lady Andrade, par deux fois, tentait de faire le break, mais Carlsen se montrait vigilante (13’ et 19’). Elle devra s’incliner toutefois trois minutes plus tard. Liana Salazar transmettait à Ariza sur l’aile droite. L’ailière prenait de vitesse la défense suédoise et se couchait pour tacler un ballon lobé qui trouvait le chemin des filets (0:2, 22’).

Gestion et qualification
Sonnées, les Nordiques éprouvaient bien des difficultés à réagir. Il faudra attendre la 31ème minute pour voir leur première occasion digne de ce nom. Sofia Jakobsson, jusqu’ici muselée par la défense colombienne, parvenait à centrer du flanc droit. A la réception, Kristin Karlsson contrôlait et frappait… dans les gants de Paula Forero.

Cela avait le mérite de réveiller un peu les Scandinaves en cette fin de première mi-temps. Mais le score au panneau d’affichage et les statistiques (67% de possession de balle pour la Colombie) étaient bien à l’avantage des joueuses de Ricardo Rozo.

Elles n’avaient plus qu’à gérer leur avance en seconde mi-temps. Et c’est ce qu’elles firent avec brio. Moins entreprenantes, elles s’offraient le luxe d’attendre les troupes de Jakobsson bien timides. Quitte à placer quelques contres bien sentis. A la 50ème minute par exemple Carolina Arias, s’essayait d’une frappe enroulée pour trouver le K0. Sans le trouver. La numéro 17 tentait ensuite un petit lob à 72ème : Au-dessus.

La meilleure occasion de cette seconde période était toutefois suédoise. Jakobsson, dans la surface de réparation, plaçait un petit plat du pied qui battait Ferero, mais le Jabulani était stoppé in-extremis par Arias sur la ligne  (80’). La Colombie, efficace en attaque et impériale en défense tenait bien son sésame pour les demi-finales de l’épreuve reine.