Les perdantes des demi-finales de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2010 pouvaient aborder le match pour la troisième place la tête haute. En effet,  la Colombie et la République de Corée avaient d’ores et déjà surpris les experts comme les fans en se hissant à ce stade de la compétition. La troisième place promise au vainqueur de leur rencontre avait donc valeur de cerise sur le gâteau pour les deux nations. Et c’est la République de Corée qui finalement la mangea.

Les Asiatiques n’attendaient d’ailleurs pas pour prendre la température du FIFA U-20 Women’s WC Stadium de Bielefeld. Dés les premières minutes, elles se montraient plus entreprenantes, et mieux organisées que leurs adversaires colombiennes. Si leur jeu de passe débordait facilement les Cafeteras c’est surtout sur des coups de pied arrêtés que les joueuses de Choi In Cheul se montraient particulièrement dangereuses.

Et pour cela elles pouvaient compter sur Kim Narae. La numéro 8 sud-coréenne était à l’origine de quasiment toutes les tentatives de tir de la première mi-temps. Un premier coup franc de 30 mètres au dessus (10’), un autre quatre minutes plus tard à la même distance dévié sur le poteau par Paula Forero, puis un troisième à la 36ème minute une nouvelle fois miraculeusement repoussé par la gardienne colombienne, mettaient sous pression les Sud-américaines.

Ses coups francs étant stériles, la milieu de terrain s’essayait alors sur corner. Mais les deux bottés au 37ème, et au 44ème, étaient certes dangereux, mais vendangés par une Ji So-Yun qui ne trouvait pas le cadre. Du moins pour l’instant.

Reste qu’à la pause la République de Corée avait beau mené huit tirs aux buts à zéro, 53 % de possession de balle à 47, mais encore trois corners à zéro, le panneau d’affichage restait, lui, vierge.

"Troisième" pour une première
Et c’est précisément au retour des vestiaires que Ji So-Yun se montrait décisive. A la 49ème minute, l’avant-centre sud-coréenne profitait d’un petit ballon lobé de Know Eun-Som pour s’en aller battre Forero et inscrire son huitième but personnel à Allemagne 2010 (49’, 1:0).

L’ouverture du score avait le don de réveiller les ardeurs sud-américaines. Un tir non cadré de Katerin Castro à l’entrée des 16 mètres (58’), une frappe lointaine de Yoreli Rincon qui fuyait elle aussi le cadre (62’) redonnaient un semblant d’espoir à la Colombie. Mais l’euphorie était de courte durée, les Cafeteras perdant sur blessure l’une des révélations du tournoi, Lady Andrade. Elles perdaient aussi, au fur et à mesure que les minutes défilaient, leur imagination dans le jeu.

De son côté, la République de Corée n’avait plus qu’à gérer son avance. Elle le fit avec la manière, organisée en défense, et collective dans le jeu. A l’arrivée, une belle troisième place. Une première dans toute l'histoire du football sud-coréen, hommes et femmes confondus.