Maren Meinert, sélectionneuse de l'Allemagne
Nous avons gagné le match, c'est le plus important. C'était agréable de jouer devant nos supporters. En plus, nous avons réalisé notre rêve en remportant la finale. Nous avons connu des moments difficiles au cours des douze derniers mois mais nous nous étions promis de faire mieux pendant le tournoi. A la fin du premier tour, je savais que nous pouvions aller au bout et c'est ce que nous avons fait. Le marquage individuel pratiqué par le Nigeria nous a posé quelques problèmes. A l'issue du premier quart d'heure, nous avons commencé à oublier de courir. Nos adversaires ont fait honneur à leur réputation dans ce match. Elles nous ont vraiment compliqué la tâche jusqu'au bout. Pour ce qui est de l'équipe nationale et de la prochaine Coupe du Monde, j'espère que beaucoup de mes joueuses auront l'occasion de franchir le cap. Désormais, il ne tient qu'à elles de continuer sur cette voie. J'espère sincèrement qu'elles réussiront.  

Ndem Egan, sélectionneur du Nigeria
En général, quand on part en guerre, il y a forcément un vainqueur et un vaincu. Le match n'a pas tourné en notre faveur, il faut savoir l'accepter. Nous sommes satisfaits car nous n'avons pas démérité malgré tout. Nous espérons maintenant faire mieux lors du prochain tournoi. L'ouverture du score nous a fait mal car nous n'étions pas encore rentrés dans le match. Nous avons payé notre manque de concentration. J'avais prévenu mes joueuses et je leur avais donné des instructions précises mais ce sont des choses qui arrivent. Malheureusement, nous n'avons pas su profiter de nos occasions. Ce manque d'efficacité finit par mettre la défense sous pression. Si celle-ci n'est pas suffisamment solide, elle craque. Si nous avions converti une occasion sur deux, nous aurions marqué beaucoup plus de buts dans ce tournoi.   

Alexandra Popp, attaquant de l'Allemagne, Ballon d'or adidas et Soulier d'or adidas
C'est le plus beau jour de ma carrière. Il va me falloir du temps avant de prendre la mesure de tout ce qui s'est passé aujourd'hui. Mais je dois encore progresser si je veux prendre part à la Coupe du Monde l'année prochaine. Est-ce que c'était fatigant pour moi de venir chercher mes trois trophées ? Non, c'était un honneur et j'étais ravie ! En revanche, je ne vais pas avoir beaucoup de temps pour les admirer : dans deux jours, je pars en tournée avec mon club en Irlande du Nord.