Gilles Eyquem, sélectionneur de la France
La première mi-temps a été compliquée, nous n'étions pas assez agressifs pour dominer le match. Le côté positif  aujourd'hui, c'est la victoire, mais nous avons manqué de nombreuses occasions et nous aurions pu marquer beaucoup plus de buts. Avec six points, nous pouvons déjà penser aux quarts de finale, donc lors du prochain atch, toutes les joeurs ont une chance de jouer. Nous devrons être plus agressifs devant le but et plus efficaces.

Aaron McFarland, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande
La France était la meilleure équipe. C'est une favorite pour la Coupe du Monde et elle a réalisé une bonne performance. Nous avons quelques erreurs et elles en ont profité à chaque fois. Notre prochain match est crucial. Nous avons déjà vu jouer le Costa Rica quelques fois, et nous savons que toutes les équipes progressent à mesure que le tournoi avance. Le côté mental de ce match sera très important.