Après un 0:0 heureux et éprouvant contre la France, les États-Unis ont lancé leur tournoi en croquant la Nouvelle-Zélande, qui a tout de même fait de la résistance, même si elle a facilité la tâche de ses cousines anglophones avec deux erreurs défensives dans les dix première minutes.

Il y avait d'abord une passe plein axe d'Elizabeth Anton sur laquelle Ashley Sanchez se jetait avec voracité (3', 0:1), puis un ballon perdu sur le côté gauche dont se régalait Mallory Pugh, qui dévorait l'espace avant de décocher une délicieuse frappe dans la lucarne (8', 0:2). 

Les Stars and Stripes digéraient ensuite tranquillement leur avance, se permettant quelques péchés de gourmandise et gâchaient leurs occasions, comme ce poteau signé Sanchez (58'). Côté Kiwi, Paige Satchell entretenait l'appétit des siennes avec de savoureuses accélérations, puis, contre toute attente, Isabella Coombes remettait les siennes à table d'une succulente volée sous la barre, sur le premier corner océanien du match (76', 1:2). 

Voilà qui piquait au vif l'ogre américain. Ally Watt sortait du banc et posait la cerise sur le gâteau d'une frappe croisée (82', 1:3). Tout reste ouvert dans le Groupe C, et la dernière journée s'annonce alléchante. 

Joueuse Live Your Goals du Match : Mallory Pugh (USA)