Enfin ! L’Espagne ne comptait plus ses désillusions face au Japon ces dernières années, que ce soit lors de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2014 au Costa Rica, ou plus récemment lors de l’édition 2016 en Jordanie. Mais toutes les séries ont une fin, et celle de la domination nippone dans cette génération a connu son terme lors de la deuxième journée du Groupe B de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Papouasie-Nouvelle-Guinée 2016.

Battue en phase de groupes et en finale de Costa Rica 2014, la Rojita, dont plusieurs joueuses avaient connu ces revers, a d’abord bâti son succès sur une défense solide et vigilante, indispensable pour contenir les assauts japonais qui avaient fait tant de mal au Nigeria en ouverture (0:6). Tenues en respect à la pause malgré les meilleures occasions du premier acte, signées Ruka Norimatsu (7’), Yui Hasegawa (17’)  et Hikaru Kitagawa, les Petites Nadeshiko espéraient faire la différence au retour des vestiaires.

Mais la volonté espagnole n’avait pas de limites ce 16 novembre à Port Moresby. Impeccables derrière, les Européennes ont ajouté le réalisme devant en convertissant leur seule véritable occasion, un penalty obtenu en fin de match, et converti avec sang-froid par Maria Caldentey (84, 1:0).

Et si le passage de témoin avait eu lieu aujourd’hui ?

Joueuse Live Your Goals du Match : Andrea Falcon (ESP)