Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Blatter : "Le Canada est prêt à recevoir le monde"

FIFA President Joseph S. Blatter faces the media
© Getty Images

À la veille du coup d’envoi de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014, une conférence de presse s’est tenue à Toronto ce 4 août 2014. Etaient présents Joseph S. Blatter, Président de la FIFA, David Chung, Président de la Commission d’Organisation de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA et Vice-Président de la FIFA, Lydia Nsekera, Présidente déléguée de la Commission d’Organisation de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA et membre du Comité Exécutif de la FIFA, ainsi que Victor Montagliani, Président du Comité Organisateur National et Président de la Fédération Canadienne de Football (CSA), et Peter Montopoli, Directeur général du Comité organisateur de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015.

Au menu l’imminente compétition féminine U-20 mais aussi le développement du fooball féminin et l’éventuelle candidature du Canada pour l’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2026. FIFA.com vous en livre les principaux extraits.

Joseph S. BlatterA propos de l’organisation de la Coupe du Monde Féminine U-20 et de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA
Le Canada est au cœur du football féminin, dès aujourd’hui et pour toute l’année prochaine, lorsque pour la première fois, la FIFA organisera la Coupe du Monde Féminine avec 24 équipes. Cette compétition n’est pas un test ou une répétition, mais ce peut être une indication sur le fait que le Canada est prêt à recevoir 24 équipes, au lieu de 16 comme c’était le cas jusqu’à présent.

*A propos de l’accès des femmes au football
*Ce que nous voulons, c’est que tout le monde ait réellement accès au jeu. Et nous organisons en 2016 la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA au cœur du monde arabe, en Jordanie. Jouer ce tournoi là-bas donnera aux femmes dans cette partie du monde les mêmes droits pour le football que ceux dont bénéficient les hommes. Cela peut améliorer leurs droits civiques, car il y a des pays où les femmes n’ont toujours pas les mêmes droits que les hommes.

En 100 ans d’existence de la FIFA, c’est la première fois que nous avons pu élire une femme au Comité Exécutif, Lydia Nsekera, en 2013. Le football est un jeu à tendance "machiste", et c’est encore difficile d’intégrer des femmes dans les instances dirigeantes. Mais aujourd’hui, nous avons un membre à part entière, et deux membres cooptés. Je suis un très grand défenseur du football féminin. On m’a critiqué an Congrès en 1986, où nous n’avions encore aucune compétition féminine internationale. Puis on a eu la première Coupe du Monde Féminine en 1991, et aujourd’hui, nous avons une Coupe du Monde à 24 équipes, une Coupe du Monde U-17, une Coupe du Monde U-20, le football féminin aux Jeux Olympiques depuis 1996. Mais ce n’est pas facile pour les dames d’avoir des positions au cœur de la FIFA. Un jour une femme devrait prendre la présidence de la FIFA. Et alors cela changera.

*A propos de l’éventualité d’organiser une Coupe du Monde de la FIFA au Canada
*Le Canada a l’opportunité de montrer au monde entier à quel point il peut être un bon organisateur des compétitions de la FIFA, après les U-20 à 16 équipes, les U-19 et les U-20 féminines à 16 équipes, et l’année prochaine la Coupe du Monde Féminine à 24 équipes. Avec le système de rotation sur différents continents, nous aurons l’Europe et l’Asie, et ensuite, nous pouvons revenir en Afrique ou en Amérique, spécialement en Amérique du Nord. Vous avez eu le courage de demander l’organisation de la Coupe du Monde Féminine avec 24 équipes. Ce sera la première fois. Et je suis sûr que la population répondra présente.

*A propos des pelouses artificielles, qui seront utilisées dans trois des quatre villes hôtes
*Il fut un temps où jouer sur un terrain artificiel était un cauchemar. Ce n’était pas de bonne qualité, c’était un simple tapis. Mais désormais la qualité s’est beaucoup améliorée. Le terrain artificiel, c’est le futur. Partout dans le monde où on joue au football, il y a de moins en moins d’espace pour les terrains d’entrainements et les terrains officiels. Et avec les changements climatiques et les nombreuses pluies, c’est pratiquement impossible dans certains pays de jouer plus d’un match par semaine sur terrain naturel. Des jeunes dans le monde entier sont maintenant habitués à jouer sur cette surface. En 2007 au Canada, nous avons joué sur différentes surfaces, pelouse naturelle et artificielle. Il n’y a avait ni plus ni moins de blessures sur un terrain que sur l’autre, mais plus de buts ont été marqués sur les terrains artificiels. C’est plus facile de jouer de manière précise sur un bon terrain artificiel que sur une mauvaise pelouse naturelle. Dans des stades couverts, comme l’ArenA d’Amsterdam, il faut changer la pelouse trois fois par an, sinon elle devient impraticable. Un jour les gens se demanderont "pourquoi changer la pelouse trois fois par an si on peut jouer toute l’année sur la même surface ?". Il faut juste du temps pour l’adopter, comme toute nouvelle chose.

Victor Montagliani
*A propos de l’organisation de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA
*C’est un honneur et un privilège d’accueillir cette prestigieuse compétition. Cette Coupe du Monde sera une vitrine pour le futur du football féminin et une introduction au grand évènement de l’an prochain, la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015. La plupart des gens savent que notre crédibilité dans l’organisation des tournois de la FIFA dans le passé a été d’un très haut niveau, en 2007 pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, ou en 2002 pour le tout premier Championnat du Monde Féminin U-19. Le pays s’est galvanisé pour avoir une affluence de presque 48 000 personnes en finale. Ça été la rampe de lancement pour beaucoup de nos joueuses de l’équipe nationale actuelle comme Christine Sinclair, Erin McLeod et Diana Matheson, mais aussi Marta. C’est une nouvelle opportunité pour le Canada de présenter les prochaines stars du football féminin.

*A propos de la présence de femmes dans les instances dirigeantes
*C’est un problème probablement moins important au Canada que dans beaucoup d’autres pays. Le caractère unique de notre football est que le football féminin transcende le football masculin. La plupart des gens connaissent Christine Sinclair davantage que n’importe quel autre joueur, y compris des joueurs masculins du Toronto FC, de l’Impact de Montréal ou des Vancouver Whitecaps. Je ne suis pas sûr qu’on puisse dire que les femmes soient sous-représentées dans le football dans notre pays. Même sur le côté administratif ou sur le côté de la direction, c’est raisonnable. C’est plus sur le côté des entraîneurs qu'il faut encore progresser. Nous pouvons enseigner ça aux autres pays, à travers le football féminin, qui transcende les genres.

Lydia NsekeraA propos du développement du football féminin
Chaque Coupe du Monde est une opportunité de montrer au plus grand nombre l’évolution du jeu. Mais la fête qui nous attend et le plus haut niveau ne doivent pas faire oublier que beaucoup de jeunes filles et de femmes dans le monde ne peuvent toujours pas pratiquer le football, et que nous devons continuer nos efforts pour le développement du football féminin. J’espère que cette édition inspirera de nombreuses jeunes filles dans le monde pour jouer au football, et les femmes et les anciennes joueuses à se former pour être entraîneurs, administratives, ou pourquoi pas, des futures responsables de fédérations nationales.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Un parfum de Canada 2014 en images

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Un parfum de Canada 2014 en images

04 août 2014

Présentation TV de la Coupe du Monde Féminine U-20 2014

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Présentation TV de la Coupe du Monde Féminine U-20...

29 juil. 2014

Les championnes des Coupes du Monde Féminines U-20

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Les championnes des Coupes du Monde Féminines U-20

29 juil. 2014

Les bijoux des Coupes du Monde Féminines U-20

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Les bijoux des Coupes du Monde Féminines U-20

29 juil. 2014

Le Canada se prépare pour le grand événement

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Le Canada se prépare pour le grand événement

11 juin 2014

Julie Johnston (R) of USA and Lena Lotzen (R) of Germany head for the ball during the FIFA U-20 Women's World Cup Japan 2012, Final match

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Un choc et le pays hôte en ouverture

03 août 2014

Griedge Mbock Bathy, Byanca, Rin Un Sim, Summer Green, Sara Daebritz and Romane Bruneau

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

De l'Azerbaïdjan à la cour des grands

03 août 2014

Christine Sinclair of Canada signs autographs for fans after the final

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Sinclair : "Ce tournoi a servi de tremplin"

02 août 2014