Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018

05 - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

Chavas, le mur mûr bleu

© Getty Images

C'est la première fois en 28 rencontres de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Papouasie-Nouvelle-Guinée 2016 que le Groupe d'Étude Technique de la FIFA (TSG) désigne une gardienne comme Joueuse Live Your Goals du Match. C'est dire l'ampleur de l'exploit réalisé par Mylène Chavas, ce vendredi 25 novembre, en quart de finale contre l'Allemagne. "C'est tout nouveau pour moi, je ne m'y attendais pas. Mais c'est une fierté", glisse-t-elle timidement en conférence de presse.

C'est pourtant tout sauf une surprise. Et ce ne fut pas non plus faute d'avoir une brillante attaquante à récompenser. Delphine Cascarino et son but stratosphérique après un quart d'heure de jeu aurait pu prétendre à une troisième récompense individuelle en quatre rencontres. Mais la façon dont la défense française a tenu bon contre les championnes en titre grâce au match parfait de Chavas justifie amplement ce choix.

Anna Gerhardt (9', 43'), Saskia Matheis (45'+2), Dina Orschmann (67') ou encore Rebecca Knaak (86') se sont toutes cassées les dents sur les réflexes impériaux de la portière de Saint-Etienne. Et ses coéquipières ont pu compter sur son calme olympien dans les moments de nervosité qui ont secoué la maison tricolore lors d'un match sous haute tension, entre adversaires qui se connaissent bien. "Le sang froid a toujours été une de mes qualités. J'ai toujours été calme. Je suis comme ça dans la vie de tous les jours et c'est pour ça que je suis arrivée au poste de gardienne", poursuit-elle au micro de FIFA.com, le regard doux et droit, la voix posée. Difficile quand on l'entend s'exprimer au micro ou crier ses consignes sur le terrain de croire qu'elle fait partie des plus jeunes de l'équipe. 

S'affirmer parmi ses aînées
Son sélectionneur Gilles Eyquem la pousse d'ailleurs à s'affirmer et à donner davantage de la voix. "Ce n'est pas facile, parce qu'il faut arriver à trouver sa place", admet-elle. "Il y a des filles qui ont deux ans de plus que moi, voire trois… C'est compliqué. Mais après, on est un groupe, on est solidaire et les filles savent très bien que c'est mon rôle", poursuit cette cadette d'une fratrie de trois, habituée à trouver naturellement sa place dans ce contexte. 

Par ailleurs, le technicien ne tarit pas d'éloge sur la portière, qui a déjà mené la France au titre de champion d'Europe en U-19 cette année. "C'est une très bonne gardienne, très complète", se félicite-t-il. "Le poste est très exigeant et cette maîtrise qu'elle affiche est très importante. Elle a beaucoup de qualités dans le domaine aérien mais aussi sur sa ligne, où on a vu contre le Ghana qu'elle était capable d'arrêter des penalties. Et en plus elle a un joli jeu au pied. Elle est encore jeune mais je pense qu'elle a un très bel avenir". 

Reproduire une telle prestation face au Japon en demi-finale ne pourrait que donner raison à son sélectionneur, et lui permettre de faire un pas de plus vers la maturité. 

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

Rêves brisés et paradis tricolore

25 nov. 2016

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

Scott apprend et transmet en même temps

23 nov. 2016

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

La France passe en tremblant (0:1)

25 nov. 2016

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2016

PNG 2016 : Allemagne - France en vidéo

25 nov. 2016

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

Matsubara, arme tranchante et polyvalente

24 nov. 2016

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

Allemagne - France en images

25 nov. 2016