Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Allemagne 2010

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Allemagne 2010

13 juillet - 1 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2010

Choi : "Ramener une médaille"

Coach Choi In Cheul of South Korea
© Getty Images

La première demi-finale de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2010 fut l'occasion d'un duel passionnant entre les deux équipes les plus prolifiques de la compétition, à savoir l'Allemagne et la République de Corée. Malheureusement, la défense sud-coréenne a littéralement volé en éclats devant les coups de boutoir allemands. Sèchement battues (1:5), les protégées de Choi In-Cheul doivent se reprendre au plus vite avant de disputer le match pour la troisième place contre la Colombie.  * *

FIFA.com a rencontré le sélectionneur sud-coréen pour évoquer en sa compagnie le déroulement du tournoi, les prochaines échéances et l'avenir du football féminin en République de Corée.

Choi In-Cheul, êtes-vous encore sous le coup de la déception née de votre échec en demi-finale ou êtes-vous tout simplement fier du parcours de vos joueuses dans cette Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA ?
Je suis très satisfait de mon équipe et de ce qu'elle a accompli jusqu'à présent. Nous allons préparer cette petite finale dans les meilleures conditions, mentalement, physiquement et techniquement.

Que représente pour vous ce match pour la troisième place ?
Dans toute l'histoire du football sud-coréen, hommes et femmes confondus, nous n'avons atteint les demi-finales d'une grande compétition internationale qu'à deux reprises : en 1983 (Coupe du Monde U-20 de la FIFA au Mexique) et en 2002 (Coupe du Monde de la FIFA en Corée et au Japon). Jusqu'à présent, nous ne sommes encore jamais montés sur le podium. J'aimerais être le premier, avec mes joueuses, à ramener une médaille à la maison.

Que pensez-vous de cette équipe de Colombie ? Quelles sont ses forces et ses faiblesses ?
C'est avant tout une formation typiquement sud-américaine, qui se distingue par ses énormes qualités individuelles. La principale force des *Cafeteras *me semble être leur vivacité. Elles jouent sur un rythme très élevé. Le revers de la médaille, c'est que leur collectif n'est peut-être pas aussi performant que celui d'autres équipes. Je pense que leur faiblesse se situe au niveau du manque de coordination.

Quel rôle joue Ji So-Yun au sein du groupe ?
C'est évidemment une joueuse très importante. Il suffit de regarder le nombre de buts qu'elle a marqués pour s'en convaincre. En outre, elle tire tout le monde vers le haut. Elle encourage sans cesse ses coéquipières et les pousse à donner toujours le meilleur d'elles-mêmes. D'après moi, nous avons besoin de joueuses comme Ji pour que le football féminin poursuive sa progression en Corée du Sud.  

Quel regard portez-vous sur l'évolution du football féminin en République de Corée ces dernières années ?
Nous nous sommes inspirés du système scolaire américain pour les lycées et les universités. Parallèlement, le public s'intéresse de plus en plus à cette discipline. Beaucoup d'équipes ont été fondées ces dernières années, y compris dans les écoles primaires. C'est un mouvement que je compte encourager à mon retour au pays.

Qu'avez-vous pensé de l'Allemagne en tant que pays hôte et quelles leçons tirez-vous de ce tournoi ?
L'Allemagne est un pays beaucoup plus tranquille que la Corée du Sud. Personnellement, j'ai vraiment apprécié notre séjour à Dresde. C'est une ville qui allie harmonieusement histoire et modernité. On y trouve de vieux bâtiments jouxtant de grands centres commerciaux. Cela m'a beaucoup plu. Je me suis également rendu compte que les Allemands adorent le football. Ici, tout le monde joue : les hommes, les femmes, les jeunes, les vieux… L'Allemagne est une terre fertile pour le développement du football féminin. J'aurais aimé que la Corée du Sud organise le tournoi mais nous n'en sommes pas encore là. Quand je rentrerai au pays, je m'inspirerai de ce que j'ai vu ici pour accélérer le développement du football féminin. Pendant la compétition, j'ai découvert d'autres équipes et d'autres styles de jeu. Je me suis rendu compte qu'il me reste encore beaucoup à apprendre en tant qu'entraîneur. Je suis content que mes joueuses aient eu l'occasion de se mesurer à de grandes sélections venues des quatre coins du monde. Je pense qu'elles ont beaucoup appris pendant leur séjour.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Allemagne 2010 : Allemagne - Rep. Corée

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2010

Allemagne 2010 : Allemagne - Rep. Corée

29 juil. 2010

Natalia Gaitan (L) of Colombia celebrate with team mate Paula Forero (R)

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2010

La Colombie regarde vers l'avenir

31 juil. 2010