Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018

5 août - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Des ateliers d’éthique pour la nouvelle génération

À l’approche de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018, plusieurs joueuses ont participé à des ateliers d’éthique (EWS) d'un nouveau genre, conçus pour sensibiliser la prochaine génération à des questions cruciales.

Des sujets comme le racisme, la discrimination, l’égalité des sexes, le harcèlement et la corruption ont ainsi pu être abordés de manière interactive et dans un cadre collaboratif, afin de permettre aux joueuses et aux entraîneurs de s’instruire ensemble.

Du 1er au 5 août, quinze équipes qualifiées pour France 2018 ont participé à cet atelier. Plébiscitée par les participantes, cette initiative sera reconduite en marge de chaque tournoi de jeunes de la FIFA. Les footballeuses ont apprécié les jeux, les animations et les expériences partagées par les professionnels.

En tout, 95 % des joueuses affirment qu’elles agiraient différemment si elles étaient confrontées à certaines situations. Le même nombre déclare accorder désormais une plus grande attention aux questions d’éthique. Enfin, 98 % d’entre elles ont jugé l’atelier "bon" ou "excellent".

"Je suis heureuse d'avoir eu l'opportunité de participer à cet atelier. Je n'avais pas conscience des différentes formes que pouvait prendre la corruption. Ce séminaire a été instructif. Nous en savons tous davantage sur ce problème, et nous saurons y faire face s'il se présente à nous dans le futur," a confié la défenseuse des Etats-Unis Zoe Morse.

Les équipes étaient réparties en quatre groupes. Les officiels d’équipe ont également participé à cette compétition amicale pour tenter de remporter le titre de "champion de l’éthique". De plus, Les joueuses ont reçu la visite surprise d’une FIFA Legend en la personne de Laura Georges. L’ancienne défenseuse internationale française a partagé ses expériences sur le terrain et s’est confiée sur les problèmes éthiques auxquels elle a pu être confrontée dans sa carrière.

"C’était un vrai plaisir et un honneur d’intervenir dans le cadre du programme d’éthique de la FIFA. Cette initiative donne la possibilité aux jeunes joueuses de dénoncer le racisme, le sexisme et la manipulation de matches. Pour moi, il n’y a pas d’âge pour prendre ses responsabilités et montrer l’exemple" a-t-elle expliqué.

Conçu par le groupe de travail pour la promotion de l’éthique et du fair-play de la FIFA, un projet pilote avait été lancé pendant la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017. Les réactions positives des sept équipes participantes ont fait de cet atelier un rendez-vous incontournable du calendrier international pour les sélections de jeunes.

Le prochain EWS aura lieu avant la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018. Cette fois, les 16 équipes en lice prendront part à l’événement.

Articles recommandés