Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018

5 août - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Des entraîneurs à l'épreuve "Rennes"

© Getty Images
  • ​Atelier de formation des entraîneurs de football féminin à Rennes
  • Des entraîneurs de pays francophones réunis pendant 10 jours
  • Analyse des matches de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Des entraîneurs de football féminin venus de différentes régions francophones se sont réunis en Bretagne à l'occasion d'un atelier régional de formation de dix jours qui s'est ouvert le samedi 4 août. Celui-ci comprendra des séminaires pédagogiques et des sessions pratiques, ainsi que le visionnage et l'analyse de matches de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018.

Les participants ne se limitent pas aux entraîneurs qui officient dans les centres de formation régionaux et auprès des sections jeunes de clubs belges, français et luxembourgeois. Certains ont fait le déplacement depuis Haïti et la Nouvelle-Calédonie pour prendre part au stage. Ils suivront des séminaires animés par les instructrices de la FIFA Sonia Haziraj et Anne Noe, ainsi que par des intervenantes extérieures, dont l'entraîneur de la sélection féminine française Corinne Diacre, l'arbitre Fatou Gaye, et des membres du Groupe d'Étude Technique de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Patricia Gonzalez et Elisabeth Loisel.

Dans le cadre de l'atelier, les entraîneurs assisteront à six matches de la phase de groupes de France 2018. Ils analyseront l'évolution du jeu féminin dans cette catégorie d'âge et échangeront leurs expériences avec les autres participants, afin de préparer l'avenir du football féminin dans leurs clubs, régions et pays.

La Coupe du Monde Féminine U-20 est le point culminant de la formation des jeunes talents et offre à ces entraîneurs un cadre idéal de rencontre, d'échange et d'apprentissage pendant le séminaire.

Emily Shaw

"Ce projet s'inscrit dans la droite ligne des programmes d'héritage des compétitions de la FIFA", observe Emily Shaw, responsable du développement du football féminin au sein de la FIFA. "La Coupe du Monde Féminine U-20 est le point culminant de la formation des jeunes talents et offre à ces entraîneurs un cadre idéal de rencontre, d'échange et d'apprentissage pendant le séminaire."

Shaw a également souligné l'importance du partage d'expérience entre les entraîneurs internationaux et français. "La participation de la Belgique, du Luxembourg, de la Nouvelle-Calédonie et de Haïti ajoute une dimension mondiale aux débats", estime-t-elle. "Cela permet en outre à ces associations membres d'acquérir un ensemble d'enseignements fondamentaux et de meilleures pratiques pour les appliquer dans leur région."

Brigitte Henriques, vice-présidente de la Fédération française de football, s'est particulièrement réjouie de la tenue de l'atelier. "Nous remercions la FIFA d'avoir réuni ces acteurs clés du football féminin dans notre pays", a-t-elle commenté. "Ce séminaire leur fournira de nouveaux outils et renforcera encore nos réseaux internes, ce qui est essentiel au succès du jeu féminin."

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Haïti, les possibilités d’une île

03 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Abede, entre maternité et sifflet

04 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

La Bretagne accueille le Monde 

03 août 2018