Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018

5 août - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

El Tri et Alvarado repoussent les limites

© Getty Images
  • Le Mexique veut entrer dans l’histoire
  • Les U-20 championnes de la CONCACAF pour la première fois
  • Battre les Brésiliennes : une grande première

Lorsqu’une équipe ou une joueuse franchit un palier important, la satisfaction est toujours au rendez-vous. Et de nouvelles ambitions apparaissent alors. Ces remarques s’appliquent parfaitement au Mexique depuis le début de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018.

Pour la huitième fois, El Tri représente la CONCACAF en phase finale du tournoi. Il existe toutefois une différence de taille entre cette édition et les précédentes : cette année, les Mexicaines abordent la compétition en qualité de championnes continentales. Le Mexique a toutefois dû en passer par deux séances de tirs au but pour vaincre le Canada (en demi-finale) et les États-Unis (en finale), avant de soulever le trophée de la CONCACAF en janvier.

La gardienne Emily Alvarado ne se lasse pas d’évoquer cet exploit historique. "C’est un projet sur lequel nous avons travaillé pendant longtemps. Nous avons donc ressenti des choses très fortes en mettant enfin la main sur cette coupe", confie-t-elle à FIFA.com. "Ce titre nous a apporté énormément de confiance. Il nous a aussi poussées à poursuivre notre progression car nous voulions absolument être prêtes pour ce tournoi."

Après avoir conquis de nouveaux sommets à l’échelon régional, l’équipe entraînée par Christopher Cuellar a écrit une nouvelle page d’histoire à Dinan-Lehon. Les Mexicaines ont en effet battu le Brésil au terme d’un match spectaculaire, ponctué de cinq buts. Un temps mené au score, El Tri a dû faire preuve de force de caractère pour inverser la tendance et signer son premier succès sur les Auriverdes à ce niveau. Cette victoire historique a évidemment eu un effet positif sur le moral des troupes.

"Quand nous nous sommes retrouvées menées 2-1 en première période, nous avons senti qu’il fallait mettre les bouchées doubles pour revenir et gagner", confirme Alvarado, auteure de plusieurs interventions décisives au Stade du Clos Gastel. "Tout au long du match, nous n’avons jamais douté de notre capacité à remonter ce déficit. Le résultat n’en est que plus satisfaisant pour nous."

Alvarado et ses coéquipières doivent encore affronter la RDP Corée et l’Angleterre dans un Groupe B très compétitif. Mais, la gardienne rêve déjà de mener son pays au-delà des quarts de finale, un écueil sur lequel le Mexique a échoué en trois occasions. "À mesure que le temps passe, le Mexique commence à battre des poids lourds du football féminin. Nous sommes de plus en plus performantes dans ces grandes compétitions", note Alvarado avant de conclure : "Le lancement du championnat national a eu un effet très bénéfique. Désormais, nous sommes prêtes à passer à la prochaine étape."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Les Brésiliennes doublées par les Mexicaines (3-2)

05 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Sur les chapeaux de roues

05 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Russo, au bon souvenir de la RDP Corée

05 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Des stats, un coach et un père parlent pour Kalma

05 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Haïti, la fête malgré la défaite

06 août 2018