Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018

05 - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

L'Espagne entre culture de la gagne et de la Bretagne

  • ​La culture traditionnelle a une place importante en Bretagne
  • La sélection espagnole s'est imposée lors de ses deux premiers matches
  • Cette activité culturelle a permis aux Espagnoles de faire une pause dans la compétition.

Si vous êtes déjà venu en Bretagne, vous avez forcément entendu résonner le son des binious et des bombardes. Vous avez sûrement goûteé au cidre pour accompagner vos galettes. Vous avez peut-être même croisé des bigoudens et dansé une bourrée. Mais si vous n'avez jamais eu la chance d'aller en vacances sur les côtes bretonnes, cette culture vous est peut-être inconnue.

Lorsque la sélection espagnole féminine U-20 s'est rendue à Pont-Aven en début de semaine, elle ne savait pas à quoi s'attendre. Et on a pu lire la surprise sur les visages des 21 joueuses quand la musique bretonne a retenti au fond d'une cour et que des danseurs en tenue traditionnelle sont venus les rejoindre. Les membres de l'association Bro Goz Ar Milinou, aui fait la promotion de la culture issue de la péninsule armoricaine, ont offert un beau spectacle aux Espagnoles avant de les inviter à les rejoindre.

"Ça m'a vraiment plu de découvrir la culture traditionnelle d'ici. Ça permet de rire, de danser, de passer des bons moments avec les filles, tout en déconnectant. On crée ainsi des liens en dehors du terrain", explique la gardienne remplaçante Maria Isabel Rodriguez au micro de FIFA.com. Elle fait partie de celles qui ont le plus profité de l'activité, dansant de la première à la dernière seconde. Elle a même fini par emprunter le chapeau du danseur le plus âgé de la troupe avec un sourire malin.

Une belle rencontre avant des gros matches

L'attaquante Lucia Garcia, qui a par ailleurs participé à Papouasie-Nouvelle-Guinée 2016, a également savouré le moment. "C'est divertissant d'être ici, de pouvoir bouger le drapeau, danser, chanter, écouter de la musique typique. La culture bretonne est vraiment très agréable. On s'est bien amusé aujourd'hui". Après avoir participé, comme toutes ses coéquipières, à des danses traditionnelles, elle a emprunté le Gwenn Ha Du, le drapeau breton, puis a essayé de jouer de la bombarde tout en échangeant avec de jeunes enfants.

"Ça fait du bien de couper avec la compétition. On s'éloigne du football, toute en restant concentré", continue-t-elle. Sa coéquipière Maria Isabel Rodriguez confirme : "Après un match, c'est toujours bien de faire des activités différentes, de quitter le football des yeux".

La stratégie s'est avérée payante puisque deux jours plus tard, la Rojita a enchaîné une deuxième victoire en deux matches en s'imposant 1-0 face au Japon. "Nous sommes convaincues de pouvoir aller très loin dans la compétition car on est comme une famille. C'est la clé de notre réussite", conclut Lucia Garcia. La Bretagne les a conquises. A elles de conquérir la Bretagne.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Guijarro met tout le monde d'accord

06 août 2018

FIFA U-20 Women's World Cup France 2018

France 2018 ouvre les vannes et se jette dans le grand bain

04 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

L'Espagne assure l'essentiel (1-0)

09 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

L'Allemagne qualifiée, les États-Unis sans pitié  

09 août 2018