Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018

05 - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Le Japon "foot" d'amour pour la France

© Getty Images
  • ​Le Japon a remporté la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA
  • La France est tombée amoureuse des Jeunes Nadeshiko, et réciproquement
  • Saori Takarada et Moeka Minami réagissent à leur sacre au micro de FIFA.com

Les Bleuettes ont terminé "leur" Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, au pied du podium, laissant le public français un peu sur sa faim. Un peu seulement, car d’autres Bleues, celles du Japon, l’ont consolé quelques heures plus tard en offrant un spectacle qui comblerait n’importe quel amoureux du football.

"Je suis très heureuse que l’on ait pu faire une bonne promotion du football japonais. Nous sous sommes beaucoup plu en France. Les gens sont très accueillants. Tant mieux si on peut les remercier en jouant un football qui leur plaît", explique au micro de FIFA.com la capitaine et défenseure Moeka Minami, le trophée suprême dans un bras, le Ballon de bronze dans l'autre, et le sourire aux lèvres.

Dédoublements, longues transversales, jeu court, dribbles, jolis buts : les Asiatiques ont donné un récital au Stade de la Rabine de Vannes. Certes, la Bretagne avait commencé à s’habituer aux jolies prestations du Japon depuis le début du tournoi, mais l’équipe a encore fait mieux ce 24 août face à l’Espagne pour finir France 2018 en apothéose.

Meilleure défense du tournoi (trois buts concédés), et meilleure attaque (15 buts inscrits), le Japon n’a laissé que les miettes à ses adversaires, à l’exception notable du ballon d’Or adidas de la compétition remis à la meilleure joueuse du tournoi, l’Espagnole Patricia Guijarro… à qui certaines joueuses japonaises demandaient des autographes à la fin du match !

L’humilité est la marque de fabrique des Jeunes Nadeshiko, le fair-play également. Parmi tous les trophées qu’elles ont récoltés, il y a avait encore celui-là : "Le Prix du fair-play compte autant pour nous que le reste des récompenses," souligne l’attaquante Saori Takarada, Ballon d’Argent et Soulier de Bronze adidas. "Nos aînées l’ont remporté avant nous, il fallait que l’on en fasse autant".

En revanche, aucune équipe japonaise n’avait jamais mis la main sur la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA. Et cela suffit à combler de joie Minami et Takarada : "C’est le plus beau jour de ma vie", souffle la première. "Je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens, c’est le bonheur ultime," confie la seconde.

Le plaisir a été ouvertement partagé par la France, tombée amoureuse du jeu collectif et offensif des Jeunes Nadeshiko. Cela tombe bien, il y a fort à parier que parmi les protégées de Futoshi Ikeda, certaines devraient revenir en France l’été prochain : "Gagner cette Coupe du Monde U-20 était un rêve, participer à la Coupe du Monde l’année prochaine en est un autre", insiste Takarada avant de laisser le mot de la fin à sa capitaine : "J’aime la France. Je reviendrai… mais pas pour des vacances !" Elles seront toujours les bienvenues.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Japon doré, Angleterre bronzée

24 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Le Japon sur le toit du monde (1-3)

24 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Des penalties fatals à la France (1-1, 2-4 t.a.b.)

24 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Le football féminin roi à Rennes

24 août 2018