Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014

5 août - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Lee, de jeune espoir à nouvelle star

Megan Lee of New Zealand with the ball
© Getty Images

"Birth of a Great Star". La naissance d’une grande étoile. Tel est le titre d’une très populaire émission de télévision en République de Corée. Difficile à croire, mais il existe un rapport entre ce programme et un match de Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014 entre la Nouvelle-Zélande et le Costa Rica. Le télé-crochet asiatique a révélé un nouveau talent de la chanson, tandis que le National Soccer Stadium de Toronto a permis à une Néo-Zélandaise de crever l’écran.

Dans les deux cas, la révélation a pour nom Megan Lee. Si vous vous intéressez davantage à l’artiste, vous n’êtes peut-être pas au bon endroit. En revanche, tout ce que vous devez savoir sur son homonyme sportive, vous l’apprendrez sur FIFA.com, qui lui a tendu son micro à l’issue d’une rencontre dont elle a logiquement été élue Joueuse du Match.

"Je pense que j’ai fait un bon match, c’est vrai", admet-elle en éclatant de rire lorsqu’on lui demande si elle se serait choisie elle-même si elle avait pu voter. "Honnêtement, on ne pense pas du tout à cette récompense avant et pendant le match. Mais quand on vous la donne, c’est très gratifiant", admet-elle, reconnaissant la difficulté de la tâche du Groupe d’Etude Technique de la FIFA, qui désigne le lauréat pour chaque rencontre. "Si j’avais eu à choisir, j’aurais été bien embêtée... Particulièrement dans cette équipe, parce que nous travaillons tellement les unes pour les autres. J’ai fait un bon match, certes, mais j’aurais eu du mal à ressortir une seule joueuse. J’aurais choisi l’équipe tout entière !"

Et la récompense aurait été méritée. Car dans le sillage de sa milieu offensive, auteure du deuxième des trois buts océaniens, c’est toute une équipe qui a décroché la qualification pour les quarts de finale, une première pour la Nouvelle-Zélande dans l’histoire de la compétition. "Nous ressentons un sentiment extraordinaire, car c’est la première fois dans l’histoire du tournoi et nous avons conscience d’avoir accompli quelque chose de grand", poursuit la joueuse de Forrest Hill Milford United. "Je pense qu’on l’a mérité, après tout le travail qu’on a fourni. C’est une sensation encore plus agréable quand on souffre pour atteindre l’objectif. Il a fallu deux ans de préparation pour en arriver là. Toutes les filles ont fait d’énormes efforts. On travaille pour nous-mêmes, mais aussi l’une pour l’autre."

Frapper à la porte
Lee en est le meilleur exemple, puisque face aux Ticas, elle n’a cessé de multiplier les courses, les appels et les centres sur l’aile gauche pour mettre ses coéquipières dans les meilleures positions, mais a su aussi travailler pour elle-même quand il a fallu filer en solo inscrire le deuxième but kiwi.   A la finition, elle a même eu le temps de lever la tête pour voir le retour de deux défenseuses sur la ligne et adresser une balle piquée à l’endroit où aucune des deux ne pouvait intervenir.

Un signe de maturité que le sélectionneur Aaron McFarland met sur le compte de l’expérience. "Megan en est à sa troisième Coupe du Monde", rappelle-t-il à propos de la participation de la joueuse de 19 ans aux Coupes du Monde Féminines U-17 de la FIFA 2010 et 2012. "Moi, c’est ma cinquième. Cette qualification historique n’est pas simplement le travail de cette équipe, mais aussi de celles qui sont passées avant, et de ce qu’on retire à chaque expérience pour progresser lors de la suivante. C’est une progression logique, ça devait arriver. Nous avons longtemps frappé à la porte, et nous l’avons poussée grâce à cette victoire."

Et une fois passé le perron de la cour des grands, pourquoi ne pas visiter le reste des lieux ? Lee et ses coéquipières en ont d’ailleurs bien l’intention. "Nous en voulons encore plus !", annonce-t-elle, assurant qu’une place dans le grand huit mondial n’est que la première étape. "Nous nous sommes réunies en équipe quelques semaines avant le début du tournoi et nous avions toutes estimé que nous avions les moyens d’atteindre les demi-finales. On voulait se qualifier pour les quarts de finale mais ne pas se contenter de ça en se disant ‘on est arrivées là, c’est très bien.’ Maintenant, nous voulons viser plus haut."

"In the Future" et "Destiny" sont d’ailleurs les principaux succès de Megan Lee, la chanteuse. En attendant ceux de Megan Lee, la joueuse.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Canada 2014 : Costa Rica - Nouvelle-Zélande

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Canada 2014 : Costa Rica - Nouvelle-Zélande

13 août 2014

New Zealand players celebrate reaching the quarter-finals with victory in the FIFA U-20 Women's World Cup Canada 2014 Group D match between Costa Rica and New Zealand at the National Soccer Stadium on August 13, 2014 in Toronto,

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Nouvelle-Zélande, nouveaux horizons (0:3)

13 août 2014

Garabet Avedissian, head caoch Costa Rica

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

CRC - NZL : Les déclarations

14 août 2014