Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018

5 août - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Les actions en disent plus que les mots

© Getty Images
  • À Rennes s'est tenu un atelier destiné aux dirigeants du football féminin
  • Cet atelier a été animé par Karl Lines, responsable de l’engagement et du leadership des jeunes à la Fédération britannique de football
  • Quelque 50 représentants de clubs européens y ont participé

Le mercredi 22 août 2018 s'est tenu à Rennes, dans le cadre de la Conférence sur le football féminin, un atelier destiné aux dirigeants du football féminin. Celui-ci a réuni quelque 50 représentants de clubs européens, des hommes comme des femmes

Les dirigeants de clubs de football sont amenés à prendre des décisions essentielles. Pour ne pas se tromper, il leur est indispensable de prendre en considération différentes perspectives, connaissances et expériences. L'objectif de l'atelier consistait à aider les dirigeants présents dans leur prise de décision et de les stimuler dans leur développement.

"Nous sommes ici en Europe, dans le cadre de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, pour parler du football féminin. Du football féminin à la FIFA, à l'UEFA et, plus important encore, du football féminin au niveau régional. Nous espérons par ailleurs que c'est une bonne occasion pour les clubs de nouer ou de renouveler des contacts avec les représentants d'autres clubs. Peu importe qu'il s'agisse d'un coordinateur, d'un manager ou d'un directeur. Ce sont toutes des personnalités dirigeantes du football féminin dans leur pays et cette journée leur est consacrée."

C'est par ces mots qu'Emily Shaw, chef du Développement et de la gouvernance du football féminin à la FIFA, s'est adressée aux participants avant de donner la parole à Karl Lines, responsable de l’engagement et du leadership des jeunes de la Fédération britannique de football (FA), qui a animé l'atelier divisé en cinq thématiques.

Points clés

  • Le travail de fond
  • Les tendances dans le développement de dirigeants
  • Traiter l'abondance d'informations
  • Formation à la résilience mentale et à la capacité de faire face aux crises
  • Créer des habitudes en matière de leadership

"En ce moment, une forme tranquille de leadership est particulièrement populaire auprès des jeunes. Cette forme est très importante et c'est une idée très moderne", a expliqué Lines en introduction de l'atelier. "Dans ma carrière, l'objectif consistait surtout jusqu'à présent à tirer le meilleur de chacun. Pour y arriver, il faut faire en sorte que les gens se sentent bien. C'est ce que nous allons essayer de faire aujourd'hui."

Mission accomplie, si l'on en croit l'ambiance détendue dans laquelle s'est déroulé le séminaire. "Personne ne se connaissait au début du séminaire. En très peu de temps, Karl a réussi à former un groupe solidaire. C'est une belle réussite", a déclaré l'un des participants à la fin du workshop. Ce faisant, il a mis en avant non seulement l'importance de tels séminaires, mais aussi les trois piliers déterminants du leadership : mise en réseau - vision - objectifs.

L'atelier organisé à Rennes s'inscrivait dans le cadre du nouveau programme de leadership féminin, qui s'appuie sur trois piliers et sera mis en oeuvre en trois phases. La première phase, qui a eu lieu à Moscou en juin, s'adressait aux jeunes femmes et la troisième se focalisera sur l'augmentation du nombre de femmes dans des postes de dirigeant.

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Le football féminin roi à Rennes

24 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Frappart, une Française en finale

22 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Sun Wen : "Emelyne Laurent me fait penser à Kylian Mbappé"

21 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Plein de bonne volonté

21 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Pichon : "La France rayonne de plus en plus"

19 août 2018