Championnat du Monde de Football Féminin U-19 de la FIFA 02

17 août - 1 septembre

Championnat du Monde Féminine U-19 de la FIFA 2002

Les Etats-Unis en trombe

© FIFA.com

Les championnes :

Au terme d'une brûlante finale 100 % nord-américaine, les Etats-Unis crucifièrent le courageux organisateur canadien et mirent sous l'éteignoir les 47 784 supporters du Commonwealth Stadium, à Edmonton. Dans cette rencontre à déconseiller aux cardiaques, la différence vint d'un terrible but en or inscrit par la capitaine US Lindsay Tarpley. Le rêve du Canada prenait fin, mais les perdantes n'avaient pas de quoi rougir. En effet, leur formidable parcours avait captivé l'imaginaire d'une nation toute entière et attiré l'attention des observateurs sur le premier Championnat du Monde U-19 de la FIFA de football féminin.

Les Américaines obtinrent un sacre bien mérité. Car la grande organisation et la redoutable efficacité de leur formation furent enrichies à merveille par des talents tels que Lindsay Tarpley et Heather O'Reilly. Dans une forme resplendissante, les Etats-Unis ne firent qu'une bouchée de la jeune prodige d'Arsenal Ellen Maggs et de ses copines anglaises (5-1), écrasèrent les valeureuses Australiennes (4-0) et corrigèrent les malheureuses Taiwanaises (6-0). Au vu de ce départ tonitruant, personne ne s'émut outre mesure de leur atomisation du Danemark en quart de finale (6-0) et de leur facile victoire face à une équipe allemande pourtant physique et déterminée. La suite, on la connaît.

Les surprises :

Même si personne ne savait trop à quoi s'attendre, cette première édition parvint à générer quelques surprises. Ainsi, le Canada, sous la houlette de Ian Bridge, un ancien de la Coupe du Monde de la FIFA, signa un parcours irrésistible jusqu'à la finale. Grâce au magnifique travail de construction effectué par la jeune perle Kara Lang (15 ans) et par Carmelina Moscato, la boulimique attaquante Christine Sinclair se régala et propulsa les Canadiennes sous les feux de la rampe. Après un début crispé dans un match serré contre les Danoises, les locales prirent leur envol jusqu'à la finale. Les dix buts en cinq matches de Christine Sinclair ne furent pas étrangers à ce formidable parcours.

Avant d'atteindre les quarts de finale, les Japonaises connurent elles aussi un retard à l'allumage. Leur cohésion tactique, véritable marque de fabrique, fut un régal pour les yeux et en bluffa plus d'un. Les Anglaises atteignirent elles aussi les quarts, non sans devoir une fière chandelle à leur attaquante de poche Ellen Maggs. La technique, la vélocité et la créativité de la « Gunneuse » firent merveille au Canada.

Les Brésiliennes furent les véritables artistes de la compétition, leur numéro 10 Marta faisant le spectacle avec verve et aplomb. Mais les Sud-américaines ne purent venir à bout des Canadiennes, qui les éliminèrent cruellement en demis après l'épreuve de vérité. Physique et décidée, l'Allemagne pouvait quant à elle se vanter de compter dans ses rangs l'une des plus brillantes joueuses de la compétition, Linda Bresonik.

*La meilleure joueuse : *
D'une précision chirurgicale, l'attaquante canadienne Christine Sinclair se détacha très nettement du lot pour empocher le Soulier d'or adidas récompensant la meilleure buteuse de la compétition (10) ainsi que le Ballon d'or adidas, attribué à la meilleure joueuse. Physique, vitesse et sang-froid devant le but ont fait de l'insatiable Canadienne une machine à marquer. Affichant une bonne entente avec l'élégante meneuse de jeu Carmelina Moscato tout au long du tournoi, Christine Sinclair laissa tout le monde bouche bée en inscrivant la bagatelle de cinq buts en quart de finale contre l'Angleterre.

Les promesses :

Kelly Wilson (USA) Lindsay Tarplay (USA) Heather O'Reilly (USA) Jill Oakes (USA) Christine Sinclair (CAN) Carmelina Moscato (CAN) Erin McLeod (CAN), Candace Chapman (CAN) Miho Fukumoto (JPN) Daiane (BRA), Daniela (BRA), Marta (BRA), Jessica Wright (ENG), Linda Bresonik (GER), Ifeanyi Chiejine (NGA), Johanna Rasmussen (DEN),..

Canada 2002, les statistiques :

Classement :

  1. Etats-Unis

  2. Canada

  3. Allemagne

  4. Brésil

Buts inscrits :
101 (3,88 par match)

Meilleure attaque :
Etats-Unis, 26 buts

Trois meilleures buteuses :

  1. Christine Sinclair (CAN), 10 buts

  2. Kelly Wilson (USA), 9 buts

  3. Lindsay Tarpley (USA), 6 buts

Villes-hôtes :
Victoria, Vancouver, Edmonton

Affluence totale :
295 133

Affluence moyenne :
11 351

*A noter : *
Les Etats-Unis furent tout bonnement irrésistibles, inscrivant pas moins de 26 buts en six matches, tout cela en n'en concédant que deux.