Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018

5 août - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Les Falconets décrochent le nul et la lune

© Getty Images
  • Le Nigeria arrache le nul dans les dernière secondes
  • Ce résultat envoie les Super Falconets en quart de finale
  • Aishat Bello et Peace Efih ont joué un rôle important

Quelle que soit la compétition, les buts de dernière minute ont toujours une saveur particulière. Alors que l’arbitre s’apprêtait à siffler la fin de l’ultime rencontre comptant pour le Groupe D de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018, les Nigérianes ont changé le cours du destin en arrachant une égalisation improbable.

Menées 1-0 à l’entame du temps additionnel, les Super Falconets étaient alors aux portes de l’élimination. À ce moment précis, la RP Chine accompagnait encore l’Allemagne en quarts de finale. Les Africaines savaient qu’un nul leur suffirait à devancer leurs adversaires asiatiques, à la différence de buts. Il leur fallait donc compter sur un petit miracle pour inverser la tendance.

Les statistiques retiendront que l’égalisation est le fait de la malheureuse défenseuse chinoise Jiaxing Dou. Pourtant, ce sont bien les efforts combinés de la remplaçante Aishat Bello et de la capitaine Rasheedat Ajibade qui sont à l’origine d’un but que les supporters nigérians n’oublieront pas de sitôt. "Ça n’était pas évident. J’étais sur le banc et je commençais à me demander si nous n’allions pas perdre ce match", raconte Bello au micro de FIFA.com, après le match. "Mais je me suis rassurée en me disant que nous ne pouvions pas échouer, que je devais faire de mon mieux pour obtenir un résultat si j’entrais sur le terrain."

La remplaçante a tenu parole. L’attaquante de 17 ans a adressé un centre parfait à destination d’Ajibade. La reprise de la capitaine a été déviée dans son propre but par Dou. "Je sentais qu’une de mes coéquipières serait sur le ballon", poursuit Bello. "Je suis vraiment contente qu’il y ait eu quelqu’un pour conclure cette action. Je suis très, très heureuse.”

Garder la foi

Les protégées de Christopher Musa ont souffert face aux Chinoises, mais elles n’ont jamais lâché prise, sachant qu’un seul but pouvait tout changer. "Ce match était très important et nous voulions absolument le remporter", confirme la milieu de terrain Peace Efih. "Nous étions prêtes à tout pour obtenir notre qualification et c’est la raison pour laquelle nous avons lutté jusqu’au bout. En deuxième mi-temps, nous avons poussé. Il fallait rester dans le match et continuer à attaquer. Le plus important, c’est de gagner et de se battre jusqu’au bout."

C’est dans cet état d’esprit que le Nigeria se prépare maintenant à relever son prochain défi. Ce 16 août à Concarneau, les Super Falconets affronteront l’Espagne en quart de finale. “Ça ne sera pas facile, mais nous allons encore tout donner jusqu’à la fin”, lance Efih. “Nous sommes bien décidées à faire le maximum à chacune de nos sorties. Nous sommes persuadées que notre esprit de groupe peut nous mener très loin.”

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Le Nigeria se qualifie sur le fil (1-1)

13 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

L'écart pour le Japon, les quarts pour un trio

13 août 2018

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018

Nnadozie, gardienne de l'espoir nigérian

09 août 2018