Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014

5 août - 24 août

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014

Nigeria et Ghana fidèles au rendez-vous

Cecilia Nku, Osinachi Ohale, Charity Adule and Uchechi Sunday of Nigeria celebrate after winning the FIFA U20 Women's World Cup Quarter Final match between Sweden and Colombia
© Getty Images

Sans surprise, le Nigeria et le Ghana figureront sur la ligne de départ de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014. Mais les deux grandissimes favoris des qualifications africaines pour l'épreuve ont validé leur billet dans des circonstances bien différentes.

Les Super Falconets ont remporté leurs six matches et inscrit le total record de 31 buts, sans en concéder un seul. À l'inverse, les Ghanéennes ont dû inverser la tendance, après la courte défaite (1:0) concédée en Guinée Équatoriale au match aller du tour final. Le but inscrit par Grace Adams au retour ne leur a cependant pas suffi et les deux équipes ont donc dû en passer par l'épreuve des tirs au but.

Vainqueurs 4:3, les *Black Princesses *disputeront leur troisième Coupe du Monde Féminine U-20 consécutive. "Nous avons pris des risques mais nous avons eu du mal à percer leur défense, car elles étaient bien regroupées au centre", justifiait le sélectionneur ghanéen Bashir Hayford, malgré la résistance farouche opposée par ses adversaires. "Leur taille et leur puissance nous ont posé des problèmes."  

Coups de pouce
Auparavant, les Ghanéennes ont bénéficié à deux reprises de coups de pouce du destin. La Guinée-Bissau a déclaré forfait d'entrée, imitée au tour suivant par l'Ouganda. "Avant de rencontrer la Guinée Équatoriale, nous n'avions disputé aucun match officiel, et l'équipe était un peu rouillée", estime Hayford, déplorant le manque de pratique de ses joueuses. "Il va falloir nous préparer très soigneusement avant d'entamer notre voyage pour le Canada."  

Tout comme le Brésil, l'Allemagne et les États-Unis, le Nigeria n'a manqué aucune édition du tournoi. Contrairement à leurs rivales ghanéennes, les Nigérianes ont disputé chacun des trois tours. Elles ont tout d'abord largement dominé la Sierra Leone 16:0 sur l'ensemble des deux manches, Uchechi Sunday signant un quintuplé lors de la première manche, remportée 10:0. L'attaquante a notamment participé à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011™. Elle a également fait partie de la sélection nigériane finaliste de la Coupe du Monde Féminine U-20 en 2010. Auteure de 10 réalisation, Sunday a décroché le titre de meilleure buteuse de ces qualifications africaines.

Quatrième au Japon en 2012, le Nigeria a poursuivi son parcours de santé en alignant deux succès probants, 4:0 à chaque fois, devant la Tunisie. La double confrontation face à l'Afrique du Sud au tour final s'annonçait plus incertaine. En s'imposant 6:0 à Abuja au match aller, les Nigérianes ont pourtant rapidement tué le suspense. Au retour, elles se sont contentées d'une victoire 1:0 à Johannesburg, grâce à Yetunde Adeboyejo. "Je ne suis pas d'accord avec ceux qui disent que nous n'avons pas de rivaux à notre mesure", se défend le sélectionneur Peter Dedevbo, estimant que le bon parcours de son équipe ne devait rien aux faiblesses supposées des autres équipes. "Ces joueuses sont ensemble depuis longtemps. Pour la plupart, elles ont disputé la Coupe du Monde U-17 2012 ensemble. Ces bons résultats s'expliquent avant tout par l'expérience accumulée."
* Victoire historique*
Au tour préliminaire, l'Ouganda avait battu le Soudan du Sud 13:0 au retour à Kampala, signant au passage la plus large victoire de l'histoire des qualifications africaines. Malheureusement, ce succès historique est resté sans lendemain. Opposée aux Ougandaises au premier tour, l'Égypte a déclaré forfait, tandis que l'Ouganda a à son tour dû renoncer à donner la réplique au Ghana.   

Qualifiée d'office pour le second tour, l'Afrique du Sud n'a pas eu trop de mal à se débarrasser de la Tanzanie (4:1 puis 5:0). Sa large défaite au Nigeria lui a cependant permis de mesurer l'écart qui la sépare encore du très haut niveau. De son côté, la Guinée Équatoriale a battu la Côte d'Ivoire 6:2 sur l'ensemble des deux manches au premier tour, avant de dominer la Zambie 2:0 puis 4:0.

La Tanzanie n'a pas démérité, comme en témoignent ses deux cartons face au Mozambique (10:0 et 5:1). La Zambie, vainqueur de la Namibie (1:0 et 2:0), et la Tunisie, qui s'est imposée devant son voisin marocain (4:0 et 4:1), ont également signé des performances honorables. En dépit de ces performances encourageantes, aucune formation n'a réussi à remettre en cause l'hégémonie des Super Falconets et des Black Princesses. Nigérianes et Ghanéennes disputeront donc leur troisième phase finale consécutive au Canada.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Interview de Nadine Angerer

Football féminin

Interview de Nadine Angerer

16 janv. 2014

Le football féminin en Azerbaïdjan

Football féminin

Le football féminin en Azerbaïdjan

06 nov. 2012

Les folles aventures d'une idole japonaise

Football féminin

Les folles aventures d'une idole japonaise

09 août 2013

Le Nigeria s’en sort et sort El Tri

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2012

Le Nigeria s’en sort et sort El Tri

19 août 2013