Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Japon 2012

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Japon 2012

19 août - 8 septembre

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2012

USA et Japon finissent en beauté

The USA team celebrates with the trophy after winning the FIFA U-20 Women's World Cup Japan 2012
© Getty Images

LE FILM DE LA JOURNÉE -Les États-Unis ont déjoué les pronostics en battant l'Allemagne en finale de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2012. Les *Stars and Stripes *avaient pourtant lourdement chuté face à ce même adversaire il y a 15 jours, dans l'affiche du Groupe D. Avant cette finale, la *Mannschaft *n'avait quant à elle pas encaissé le moindre but depuis son arrivée au Japon. Pourtant, la frappe victorieuse de Kealia Ohai, une minute avant la pause, a suffi à faire basculer la victoire dans le camp américain. Les États-Unis remportent donc leur troisième couronne mondiale dans cette catégorie d'âge, aux dépens des tenantes du titre.

Un peu plus tôt dans la journée, le Japon a bouclé son parcours sur une note positive, pour la plus grande joie du public de Tokyo. Yoko Tanaka et Asuka Nishikawa fait la différence pour les jeunes Nadeshiko* *de part et d'autre de la mi-temps. Malgré la défaite, les Nigérianes ont fait preuve d'un bel état d'esprit tout au long de la rencontre. Les finalistes malheureuses de l'édition 2010 ont même réduit l'écart par l'intermédiaire de Desire Oparanozie. Le suspense aura donc duré jusqu'au bout du temps réglementaire. Cette troisième place représente la meilleure performance du Japon, qui n'avait encore jamais atteint les demi-finales de cette compétition.  

Résultats *Finale
*États-Unis 1:0 Allemagne
*Match pour la troisième place
*Nigeria 1:2 Japon

Le but *Etats-Unis 1:0 Allemagne, Kealia Ohai (44')
*Kealia Ohai a réussi ce qu'aucune joueuse n'a été capable de faire lors des cinq matches précédents - et même six si on ajoute la finale de l'édition 2010 - : trouver le chemin des filets dans une défense allemande qui semblait pratiquement imbattable. Servie par une passe en retrait parfaite de l'énergique Crystal Dunn, l'ailière américaine a eu la bonne idée de venir se placer dans l'axe pour glisser le ballon dans le but allemand et envoyer les Etats-Unis vers le titre mondial.

Les moments-clés *Les lumières de la ville : *La Tour de Tokyo, équivalent japonais de la Tour Eiffel, avait été spécialement allumée pour célébrer la finale de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2012. Pendant trois heures, ce monument exceptionnel s'est paré des couleurs du tournoi, le bleu et le rose. Le public n'a pas caché son émotion en voyant apparaître la célèbre tour, bâtie il y a 64 ans, sur l'écran géant du stade national de Tokyo.  

*Une histoire de championnes : *Depuis dix ans, l'Allemagne et les États-Unis survolent le football féminin dans cette catégorie d'âge. Les deux pays ont remporté cinq des six éditions de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA. La *Mannschaft *et les *Stars and Stripes *dominent également les classements du plus grand nombre de victoires et des meilleures attaques.

*Le son et les couleurs : *La cérémonie de clôture était placée sous le double signe de la jeunesse et de la bonne humeur. Pour l'occasion, les chanteuses du groupe Nogizaka 46 ont interprété la chanson officielle du tournoi. Les spectateurs ont également pu apprécier la performance d'un groupe réuni spécialement pour l'occasion et entièrement composé d'artistes féminines. Portant symboliquement les espoirs et les rêves de l'humanité sur leurs ailes, des grues en origami réalisées à Hiroshima, Kobe, Miyagi, Saitama et Tokyo, ont été déposées sur le terrain au son des instruments occidentaux et orientaux.   

*Echange de cadeaux : *La gardienne de but du Japon Sakiko Ikeda a vécu un 8 septembre particulier. Pour son vingtième anniversaire, elle a reçu la médaille de bronze du tournoi et le titre collectif de Prix du Fair-Play. Mais le premier cadeau qu'elle a reçu est venu de Dame Chance, qui a envoyé un ballon sur son poteau en début de match. C'est ensuite son homologue nigériane Ibubele Whyte qui s'est montrée généreuse en laissant échapper la frappe de Yoko Tanaka dans ses filets pour l'ouverture du score. Mais Ikeda a involontairement relancé le suspense en fin de match en faisant un cadeau aux Africaines en laissant glisser à son tour le ballon dans ses filets sur un coup franc de Desire Oparanozie.

La stat 610 - Comme le nombre de minutes d'invincibilité de la défense allemande. En marquant à la 44ème minute de jeu, l'Américaine Ohai est devenue la première à tromper l'arrière-garde de la *Mannschaft *depuis la Sud-Coréenne Ji Soyun, en demi-finale de l'édition 2010.

Entendu...
"Nous avons disputé beaucoup de matches difficiles, ce qui montre la compétitivité du football féminin. Ce n'est plus seulement une ou deux équipes, mais beaucoup plus. Nous pouvons apprendre beaucoup de choses de l'Allemagne, du Japon ou du Nigeria, mais je crois aussi que ces équipes peuvent apprendre beaucoup de la nôtre" - Steve Swanson, sélectionneur des Etats-Unis

Explorer le sujet

Articles recommandés

Japon 2012 : Etats-Unis - Allemagne - 08/09/2012

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

Japon 2012 : Etats-Unis - Allemagne - 08/09/2012

08 sept. 2012

Japon 2012 : Nigeria - Japon - 08/09/2012

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2012

Japon 2012 : Nigeria - Japon - 08/09/2012

08 sept. 2012