Suivez nous sur
France 2018

Chavas en Bleue métal

(FIFA.com)
Mylene Chavas of France pictured with the Adidas Golden Glove
© Getty Images
  • Mylène Chavas est la gardienne titulaire de l'équipe de France U-20​
  • Elle était déjà la gardienne numéro 1 à Papouasie-Nouvelle-Guinée 2018 et avait été élue Gant d'Or
  • Au micro de FIFA.com, la Stéphanoise évoque ses ambitions pour France 2018... et France 2019 !

Si, lors de la dernière Coupe du Monde Féminine de la FIFA, U-20 Papouasie Nouvelle-Guinée 2016, la France a brillé en décrochant la deuxième place de la compétition, elle le doit en partie à son étincelante gardienne de but Mylène Chavas. La Stéphanoise aux nerfs d’acier a d’ailleurs été nommée Gant d’Or adidas de la compétition pour l’ensemble de son œuvre.

Chavas est un talent d’or, un métal précieux, qui n’attend qu’à éblouir à nouveau, lors de la prochaine Coupe du Monde Féminine U-20 qui se déroulera, chez elle, en France. FIFA.com l’a rencontrée pour évoquer ses ambitions à France 2018 et ses souvenirs de Papouasie-Nouvelle-Guinée 2016.

Médaille d’argent
C’est donc en Papouasie-Nouvelle-Guinée que Mylène Chavas s’est révélée. Plus jeune de deux ans par rapport aux autres joueuses, la gardienne s’est malgré tout vue confier les cages françaises par le sélectionneur Gilles Eyquem.

"C'est une très bonne gardienne, très complète", avait-il expliqué au micro de FIFA.com à l’époque. "Le poste est très exigeant et cette maîtrise qu'elle affiche est très importante. Elle a beaucoup de qualités dans le domaine aérien mais aussi sur sa ligne."

Dans le sillage de Chavas, la France avait atteint la finale du tournoi. "J’ai de très bons souvenirs. Cela a été une expérience incroyable", raconte l’intéressée. "La défaite en finale face à la RDP Corée a laissé forcément un goût amer mais, mis à part cela, j’ai vécu un moment exceptionnel. L’ambiance était géniale et le dépaysement total."

Gant d’Or
Médaillée d’argent sur le plan collectif, Chavas a tout de même obtenu un lot de consolation en or, ayant été élue meilleure gardienne de la compétition. Une récompense qu’elle n’a pas volée tant elle a multiplié les exploits tout a long de l'épreuve, malgré les trois buts encaissés en finale.

"Même si c'est une récompense individuelle, ça veut dire que le talent, elle l'a et que derrière, elle a plein de choses qui peuvent s'ouvrir à elle. Elle n'a même pas 19 ans !", avait fait remarquer Sandrine Roux, entraîneur des gardiennes. "Sur le moment, ça ne m’a pas consolée du tout !", avoue de son côté, Chavas, deux ans après. "Mais avec le recul, ça fait plaisir, ça rend fière. Aujourd’hui je me rends compte à quel point ce trophée est précieux !"

Son best-of - Papouasie Nouvelle Guinée 2016_
- Votre meilleur souvenir ? La rencontre avec les Papouasiens-néo-guinéens
- Votre meilleure coéquipière ? Jade Lebastard, la gardienne remplaçante. On partageait la chambre. On s’entend super bien.
- Votre meilleure adversaire (joueuse) ? Mallory Pugh. On l’a rencontrée lors du premier match. Je la redoutais avant la rencontre, et j’ai eu raison de me méfier tant elle m’a mis au supplice tout le match
- Votre meilleure adversaire (équipe) ? C’est le Japon qui m’a laissé la meilleure impression.
- Votre meilleur arrêt ? Je me rappelle d’une sortie face à l’Allemagne. J’ai gagné mon face-à-face en prenant le ballon pleine face justement !_

Fer de lance
Benjamine de l’équipe de France à Papouasie-Nouvelle-Guinée 2016, Mylène Chavas aura l’opportunité de participer, en aînée, à sa seconde Coupe du Monde féminine U-20 d’affilée. Une chance que la Stéphanoise mesure à sa juste valeur. "Il y a deux ans, je découvrais ; là je vais devoir apporter mon expérience. Je vais donc être dans un rôle différent, mais la compétition sera elle-même différente. Ce qui m’importe, et ce que je souhaite garder en commun, c’est la confiance de mon coach", explique-t-elle.

"Cela va être un grand événement autant pour les joueuses que pour le pays", poursuit la gardienne. "Le fait que cela se déroule chez nous va être une pression double. Représenter le pays hôte, c’est excitant, mais il y aura forcément des attentes… On espère être à la hauteur. On va la jouer à fond, et essayer d’atteindre, cette fois la plus haute marche du podium."

Mental d’acier
Détentrice du Gant d’Or, Chavas sera l’atout numéro 1 des Bleuettes. Si elle se sait attendue par ses propres supporters, la pression sera également sur les adversaires. "A moi de tenir mon rang et de faire les performances qu’il faut. Je suis attendue, j’aurai des choses à montrer, mais les attaquantes adverses vont aussi avoir une pression supplémentaire. Cela s’équilibre", affirme-t-elle.

Solide dans sa tête et sur sa ligne, la gardienne sait aussi parfaitement où trouver la motivation nécessaire pour élever son niveau. "C’est un honneur, une immense fierté de faire partie de l’équipe de France. C’est évidemment un moteur, une partie de moi", confie Chavas dont la photo de profil Twitter représente une photo de groupe des Bleuettes.

Mais en plus de la motivation, il y a une ambition : "j’ai mis la Coupe du Monde Féminine 2019 dans un coin de ma tête. Et ce rêve, il ne pourra se concrétiser qu’avec de bonnes performances," conclut-elle.

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

Ueno, une Mami dans la force de l’âge

15 déc. 2017

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

Gerstner, entre rênes tenues et reines guidées

19 déc. 2017

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

PNG 2016 : Allemagne - France en vidéo

25 nov. 2016

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

PNG 2016 : France - Ghana en vidéo

17 nov. 2016

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

PNG 2016 : Japon - France en vidéo

29 nov. 2016

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA

PNG 2016 : France-Etats-Unis en vidéo

14 nov. 2016