Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Malaisie 1997

Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Malaisie 1997

16 juin - 5 juillet

;

La carré magique argentin

FIFA World Youth Championship Malaysia 1997
© Others

*Le vainqueur : *A la tête d'une génération exceptionnelle, José Pekerman n'a pas manqué l'occasion de remporter un deuxième titre mondial d'affilée. Sa formation, douée techniquement et tactiquement, a été la plus régulière et la plus talentueuse. Avec une défense intraitable dirigée par Diego Placente et Walter Samuel, mais surtout un milieu de terrain de rêve composé par Esteban Cambiasso, Diego Markic, Juan Roman Riquelme et enfin le créateur Pablo Aimar, les Albicelestes ont su déjouer tous les pièges du tournoi. Leur 3-5-2 flexible leur a permis de développer le jeu d'attaque sur les ailes et de parfaitement quadriller le terrain en phase défensive. Hongrie, Canada, Angleterre, Brésil, République d'Irlande et Uruguay n'y ont pas résisté.

*Les surprises : *
Les Sud-américains ont encore assez nettement dominé ce Championnat du Monde Juniors de la FIFA, puisque trois équipes étaient en quarts de finale (Argentine, Brésil, Uruguay), et qu'il en restait encore deux en finale (Brésil éliminé), comme deux ans plus tôt au Qatar. Mais il faut tout de même noter l'excellente performance du Ghana, une fois de plus, qui a atteint le dernier carré. Les Black Satellites sont même passés tout près de la finale, n'étant éliminés qu'au but en or par l'Uruguay en demi-finale (3-2). Cette génération, Championne du Monde U-17 en 1995, a juste manqué d'un peu de lucidité pour faire aussi bien que ses prédécesseurs, finalistes en 1993.

Dans une compétition où l'Europe a moins brillé qu'à l'accoutumée (trois équipes en quart de finale, une seule en demi-finales), ce n'est pas l'équipe que l'on attendait qui a sorti son épingle du jeu. La République d'Irlande a en effet atteint le dernier carré, alors que les favoris comme la France, l'Angleterre ou l'Espagne se sont cassé les dents plus tôt dans le tournoi. Les Irlandais ont mis en ¿uvre leur tactique de prédilection qui consiste à résister aux vagues d'assauts adverses puis à lancer des contres meurtriers. Ce qui leur a permis de battre les Etats-Unis (2-1), le Maroc (2-1) et surtout l'Espagne en quart de finale (1-0). En match pour la troisième place, ils sont également venus à bout des excellents Ghanéens (2-1), décrochant ainsi la médaille de bronze.

*Le meilleur joueur du tournoi : *
Si la Celeste est arrivée en finale, elle le doit en bonne partie à son duo d'attaque, Nicolas Olivera - Marcelo Zalayeta. Le premier, maître à jouer de l'équipe de Victor Pùa, a été élu Ballon d'Or de la compétition. Ce joueur, rapide, vif, possédant le sens du but et surtout capable de délivrer des passes décisives à tout moment, a impressionné les observateurs par les responsabilités qu'il a prises dans son équipe. Auteur de deux buts et de trois passes décisives, son entente avec le géant Zalayeta a fait merveille. Formé au Defensor Sporting en Uruguay, « Nico » comme il est surnommé au pays, a ensuite rejoint Valladolid en Espagne, avant de signer au FC Séville, où il joue toujours.

*Sous les feux de la rampe : *
Pablo Aimar (ARG), Esteban Cambiasso (ARG), Diego Placente (ARG), Juan Roman Riquelme (ARG), Walter Samuel (ARG), Adailton (BRA), Jamie Carragher (ENG), Kieron Dyer (ENG), Danny Murphy (ENG), Michael Owen (ENG), Nicolas Anelka (FRA), William Gallas (FRA), Thierry Henry (FRA), Mikaël Silvestre (FRA), David Trezeguet (FRA), Peter Ofori-Quaye (GHA), Damien Duff (IRL), Benedict McCarthy (RSA), Miguel Angulo (ESP), Francisco Farinos (ESP), Gerard (ESP), Nicolas Olivera (URU), Marcelo Zalayeta (URU), John O'Brien (USA),...

Malaisie 1997 en chiffres :

Palmarès :

  1. Argentine

  2. Uruguay

  3. République d'Irlande

  4. Ghana

Buts marqués :
165 (moy. : 3,17)

Meilleure attaque :
Brésil, 25 buts

Soulier d'Or, d'Argent et de Bronze :

  1. Adailton (BRA), 10 buts

  2. David Trezeguet (FRA), 5 buts

  3. Alex (BRA) 4 buts

Les villes d'accueil :
Alor Setar, Johor Bahru, Kangar, Kuantan, Kuching, Sha Alam

Spectateurs :
655 827 (finale : 62 000)

Moyenne de spectateurs :
12 612

La stat du tournoi :

Le Brésil a inscrit le plus grand nombre de buts en un seul match de Championnat du Monde Juniors de la FIFA, en passant un 10-0 à la Belgique en huitièmes de finale.

;

Second tour

;

COUPE DU MONDE U-20 - CHRONOLOGIE