Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Mexique 1983

Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Mexique 1983

2 juin - 19 juin

;

Le favori brésilien assure

FIFA World Youth Championship Mexico 1983
© FIFA.com

*Le vainqueur : *Le Brésil, grand favori de la compétition, n'a pas failli. Les Auriverdes avaient en effet été impériaux dans leurs matches de qualification en zone CONMEBOL, avec six victoires, un nul et aucune défaite. Au Mexique, ils étaient versés dans le groupe le plus délicat, avec le Nigeria, l'URSS et les Pays-Bas. Après un nul en ouverture face aux Pays-Bas (1-1), la Seleçao atomisa le Nigeria 3-0, avant de battre difficilement les Soviétiques 2-1. Le quart de finale contre les Tchécoslovaques constitua le match référence de la formation emmenée par un Geovanni Silva superbe (4-1), tandis que la demi-finale, contre la surprise coréenne, fut plus difficile que prévu (2-1). En finale, face à l'ennemi héréditaire argentin et devant 110 000 spectateurs au Stade Azteca, les Brésiliens maîtrisèrent bien leur sujet, mais ne s'imposèrent que sur un penalty (1-0). Sur l'ensemble du tournoi, le Brésil mérite amplement sa victoire, tant la supériorité technique et tactique a paru évidente. Avec, en sus, des joueurs d'exception comme Bebeto, Dunga, Jorginho ou Geovanni.

*Les surprises : *
En dépit d'un tournoi où toutes les grandes formations habituelles se sont bien comportées, il faut noter la domination sud-américaine, le Brésil et l'Argentine, les deux finalistes, s'étant révélés comme les deux équipes au-dessus du lot, en particulier au plan technique.

La République de Corée n'était pas attendue à pareille fête. Premier du tour de qualification en Asie, les Coréens sont arrivés en outsider au Mexique, et ont progressé match après match. Après une défaite contre l'Ecosse (2-0), ils réalisèrent leur premier exploit en battant devant 70 000 supporters les hôtes mexicains (2-1). Après une nouvelle victoire contre l'Australie (2-1), ils affrontèrent l'Uruguay en quarts de finale. Et la Celeste se fit piéger après prolongation, pour ce qui restera l'un des plus beaux matches de la compétition, selon les observateurs. En demi-finales, malgré une belle résistance, la Corée s'inclina devant le futur champion brésilien. Mais en finissant quatrièmes, les Guerriers Taeguk obtirent la meilleure place jamais gagnée par une équipe asiatique dans une compétition de la FIFA.

*Le meilleur joueur du tournoi : *
Geovanni Silva a logiquement remporté le titre de Ballon d'Or du Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Mexique 1983. Meilleur réalisateur avec six buts au compteur, il a symbolisé le formidable esprit offensif des Auriverdes. Surtout, son sens de l'organisation et son caractère en ont fait le leader naturel de l'équipe, grâce à son étonnante maturité. Ce joueur formé à Vitoria et arrivé à Vasco de Gama à 16 ans, était pourtant un milieu atypique au Brésil, laborieux. Excellent au marquage mais surtout très bon passeur, Geovanni n'était pas un joueur rapide, ni même un technicien génial. Ce qui lui a valu quelques désagréments pour la suite de sa carrière, même s'il a réalisé de très bonnes saisons à Vasco. Ses quelques escapades en Europe n'ont en revanche pas fonctionné, et il est finalement toujours revenu dans son club fétiche.

*Sous les feux de la rampe : *
Luis Islas (ARG), Frank Farina (AUS), Toni Polster (AUT), Bernard Wohlfarth (AUT), Bebeto (BRA), Dunga (BRA), Geovanni (BRA), Jorginho (BRA), Youssouf Fofana (CIV),
Ivan Hasek (RCS), Lubos Kubik (RCS), Stanley Menzo (NED), John Silooy (NED), Marco van Basten (NED), Gerald vanenburg (NED), Paul McStay (SCO), Brian McClair (SCO), Carlos Aguilera (URU), Ruben Sosa (URU), Gennadi Litovchenko (URS), Oleg Protasov (URS), Tab Ramos (USA), ...

Mexique 1983 en chiffres :

Palmarès :

  1. Brésil

  2. Argentine

  3. Pologne

  4. République de Corée

Buts marqués :
91 (moy. : 2,84)

Meilleure attaque :
Argentine, Brésil et Pologne 13 buts

Soulier d'Or, d'Argent et de Bronze :

  1. Geovanni Silva (BRA), 6 buts

  2. Joachim Klementz (POL), 5 buts

  3. Jorge Gabrich (ARG), 4 buts

Les villes d'accueil :
Guadalajara, Irapuato, Leòn, Mexico, Monterrey, Puebla, Toluca

Spectateurs :
1 155 160 (finale : 110 000)

Moyenne de spectateurs :
36 099

*La stat du tournoi : *
Le tournoi mexicain a attiré une moyenne de 36 099 spectateurs sur l'ensemble des 32 matches, un record inégalé encore aujourd'hui en Championnat du Monde Juniors de la FIFA.

;

Second tour

;

COUPE DU MONDE U-20 - CHRONOLOGIE