Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Portugal 1991

Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Portugal 1991

14 juin - 30 juin

;

Le Portugal confirme

FIFA World Youth Championship Portugal 1991
© Others

*Le vainqueur : *Le Portugal, à domicile, a conservé son titre, au terme d'une compétition parfaitement menée. Grâce à un entre-jeu de classe mondiale, où figuraient notamment Joao Pinto, Rui Costa ou encore Luis Figo, les Lusitaniens ont empêché tous leurs adversaires de construire du jeu. La défense, chapeautée par l'excellent Emilio Peixe et dirigée par Jorge Costa, s'est montrée également intraitable, n'encaissant qu'un seul but sur l'ensemble du tournoi. Pratiquant un pressing très haut, les hommes de Carlos Queiroz se sont créé de nombreuses occasions. Au premier tour, ils ont battu la République d'Irlande (2-0), l'Argentine (3-0) puis la République de Corée (1-0). Les quarts de finale ont été plus laborieux contre le Mexique (2-1 après prolongations), tout comme la demi-finale contre de très bons Australiens (1-0). La finale face au Brésil s'est avérée également très tendue, mais les Portugais ont eu les nerfs plus solides pour l'emporter aux tirs au but.

*Les surprises : *
Les Championnats du Monde Juniors de la FIFA, Portugal 1991, n'ont pas fourni un grand nombre de surprises. Cependant, à noter les mauvaises prestations de deux des équipes les plus en vue du football dans les classes de jeune jusque-là, l'Argentine et l'Uruguay. Les Albicelestes ont terminé derniers de leur groupe avec deux défaites et un nul, et l'Uruguay de même, avec en prime un mémorable 6-0 face à l'Espagne. Plus que le résultat, c'est l'incapacité à produire du jeu voire la rudesse des deux formations qui a surpris.

En revanche, dans un sens plus positif, l'Australie a impressionné. Les Young Socceroos, parfaitement préparés, ont atteint les demi-finales, où ils ne se sont inclinés que 1-0 face aux futurs vainqueurs. Le 4-4-2 très flexible mis en place par Les Scheinflug a permis notamment à Paul Okon, défenseur central très offensif, de se mettre en valeur. Mais encore aux arrières latéraux, qui ont délivré une moyenne approchant les 20 centres par match ! Surtout, les Australiens ont montré un moral inébranlable, qui leur a permis d'approcher du sommet.

*Le meilleur joueur du tournoi : *
Dans une équipe portugaise où rayonnaient les futures stars, c'est le milieu récupérateur Emilio Manuel Delgado « Peixe » qui a été élu Ballon d'Or du tournoi. Infatigable ratisseur, le joueur du Sporting du Portugal a eu le mérite de créer le lien entre les lignes défensives et offensives. Son intelligence et son coup d'¿il ont beaucoup servi son équipe, autant que ses montées ravageuses ou son placement défensif. En compagnie de Rui Costa, il a composé un duo remarquable au milieu de terrain, véritable piège pour les équipes adverses. Cette prestation aurait du lui ouvrir les portes d'une grande carrière, mais des problèmes avec son club l'ont contraint à arrêter de jouer pendant plusieurs mois. Il a ensuite rejoint le FC Porto puis le Benfica de Lisbonne, mais sans jamais réussir à s'y imposer.

*Sous les feux de la rampe : *
Juan Esnaider (ARG), Mauricio Pocchettino (ARG), Mauricio Pellegrino (ARG), Mark Bosnich (AUS), Kevin Muscat (AUS), Paul Okon (AUS), Giovane Elber (BRA), Andy Cole (ENG), Capucho (POR), Jorge Costa (POR), Luis Figo (POR), Emilio Peixe (POR), Joao Pinto (POR), Rui Costa (POR), Ismael Urzaiz (ESP), Perez Munoz « Alfonso » (ESP), Patrik Andersson (SWE), Magnus Hedman (SWE), Dwight Yorke (TRI), Paulo Montero (URU), ...

Portugal 1991 en chiffres :

Palmarès :

  1. Portugal

  2. Brésil

  3. URSS

  4. Australie

Buts marqués :
82 (moy. : 2,56)

Meilleure attaque :
Brésil, 14 buts

Soulier d'Or, d'Argent et de Bronze :

  1. Serguei Cherbakov (URS), 5 buts

  2. Ismael Urzaiz (ESP), Pedro Pineda (MEX) et Giovane Elber (BRA), 4 buts

Les villes d'accueil :
Braga, Faro, Guimaraes, Lisbonne, Porto

Spectateurs :
731 500 (finale : 127 000)

Moyenne de spectateurs :
22 859

La stat du tournoi :

Le Portugal est la première et la seule équipe européenne à remporter deux titres de Champion du Monde Juniors de la FIFA (1989 et 1991), et la deuxième, tout continents confondus, après le Brésil (1983 et 1985).

;

Second tour

;

COUPE DU MONDE U-20 - CHRONOLOGIE