Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Tunisie 1977

Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Tunisie 1977

27 juin - 10 juillet

;

L'URSS ouvre le bal

FIFA World Youth Championship Tunisia 1977
© Others

*Le vainqueur : *Pour le tout premier Championnat du Monde Juniors de la FIFA de l'histoire, l'URSS s'est imposée. Les Soviétiques, remarquablement organisés et possédant plusieurs excellentes individualités (Sergueï Baltacha, Andreï Bal, Vladimir Bessonov...), ont su imposer leur jeu collectif léché. Les redoublements de passes, les combinaisons sur coup-francs et la rigueur défensive dont ils ont fait preuve tout au long du tournoi leur ont permis de faire tomber tous leurs adversaires. Après un premier tour convaincant mais pas vraiment délicat contre l'Autriche, l'Irak et le Paraguay, l'Union soviétique se trouvai confrontée aux redoutables Uruguayens en demi-finale. Et c'est aux tirs au but que la partie se joua. En finale face aux surprenants Mexicains, la partie fut plus ouverte mais se termina par un nouveau score de parité (2-2). L'entraîneur eut la hardiesse de changer de gardien peu avant la fin de la prolongation pour la séance de tirs au but, pour le remplacer par un spécialiste de l'exercice, Yuri Sivuha. Bien lui en prit, puisque son équipe l'emporta 9 à 8.

*Les surprises : *
Cette première édition n'a pas fait la part belle aux équipes européennes, même si l'URSS s'est imposée. L'Italie, la France, l'Espagne, la Hongrie et l'Autriche n'ont ainsi pas passer le cap du premier tour. Au contraire, l'Amérique du Sud plaçait l'Uruguay et le Brésil en demi-finale, signe annonciateur d'une grande réussite future dans la compétition des formations du continent sud-américain.

En revanche, le Mexique était très inattendu à ce niveau de la compétition. Les Mexicains n'ont pas seulement impressionné en arrivant en finale, mais surtout en déployant un jeu offensif tous azimuts de toute beauté. Ils ont d'ailleurs terminé le tournoi avec la deuxième meilleure attaque (11 buts) derrière le Brésil (13 buts). Leur fait d'arme aura d'ailleurs été d'éliminer les Auriverdes en demi-finale, grands favoris après un premier tour impressionnant. Après avoir ouvert le score, les Mexicains se firent rejoindre, mais résistèrent bien à la charge des redoutables attaquants brésiliens, et remportèrent le match aux tirs au but. Un exploit retentissant, qu'ils ne parvinrent cependant pas à rééditer en finale contre l'URSS.

*Le meilleur joueur du tournoi : *
Vladimir Bessonov a joué un rôle prépondérant dans la victoire de l'URSS en Tunisie. Car si l'équipe est avant tout un collectif très bien huilé, elle a besoin de créateurs en milieu de terrain pour déclencher les actions de jeu. Et c'est exactement ce qu'a su faire Bessonov, dont l'intelligence de jeu est la caractéristique la plus marquante. Une qualité qui offrira au pensionnaire du Dynamo de Kiev une carrière fabuleuse, en compagnie de la génération dorée soviétique. Champion olympique 1980, participation aux Coupes du Monde de la FIFA 1982, 1986 et 1990, finaliste du Championnat d'Europe des Nations 1988, pour 85 sélections au total, voilà un palmarès à la hauteur de ce grand champion.

*Sous les feux de la rampe : *
Edvaldo (BRA), Bernard Genghini (FRA), Giovanni Galli (ITA), Hugo de Leon (URU), Ruben Paz (URU), Andreï Bal (URS), Sergueï Baltacha (URS), Vladimir Bessonov (URS), Vagiz Khidiyatullin (URS), ...

Tunisie 1977 en chiffres :

Palmarès :

  1. URSS

  2. Mexique

  3. Brésil

  4. Uruguay

Buts marqués :
70 (moy. : 2,50)

Meilleure attaque :
Brésil, 13 buts

Soulier d'Or, d'Argent et de Bronze :

  1. Aguinaldo Roberto Gallon "Quina" (BRA), 4 buts

  2. Houssein Said (IRA), Luis Placencia (MEX), 3 buts

Les villes d'accueil :
Sfax, Sousse, Tunis El Menzah, Tunis Zouiten

La stat du tournoi :

L'édition tunisienne détient le record du plus petit nombre de rencontres jouées, soit 28, puisque cette première n'a pas donné lieu à des quarts de finale mais directement à des demi-finales entre les premiers de chaque groupe. A partir de Japon 1979, les deux premiers de chaque groupe étaient qualifiés pour des quart de finales, offrant ainsi 32 rencontres et non plus 28.

;

Second tour

;

COUPE DU MONDE U-20 - CHRONOLOGIE