Championnat du Monde Juniors de la FIFA, URSS 1985

Championnat du Monde Juniors de la FIFA, URSS 1985

24 août - 7 septembre

;

La mainmise du Brésil

FIFA World Youth Championship USSR 1985
© Others

*Le vainqueur : *Le Brésil est la première formation à remporter deux titres de Champion du Monde Juniors de la FIFA consécutivement. En développant leurs armes habituelles, les Auriverdes ont dominé le tournoi sans souffrir, si ce n'est en finale. Fins techniciens, très rapides et impeccables au plan tactique, les Brésiliens sont sortis d'un groupe peu aisé avec l'Espagne, la République d'Irlande et l'Arabie Saoudite. Puis ils ont laminé les Colombiens 6-0 en quarts de finale, pour ce qui restera comme leur plus belle démonstration. En demi-finales, ils ont dominé d'excellents Nigérians (2-0), avant de battre dans les derniers instants de valeureux Espagnols (1-0) pour conquérir le titre. De cette belle machine collective sont ressortis le défenseur Joao Antonio, le milieu de terrain récupérateur Tosin, le meneur Paulo Silas et les attaquants Muller et Gerson.

*Les surprises : *
La véritable surprise est venue du Nigeria, qui a atteint les demi-finales, une première pour une équipe africaine. Avec un 4-3-3 amovible très bien en place, les hommes de Paul Hamilton ont impressionné par leur maîtrise tactique. Surtout, leur mental leur a permis de passer des obstacles à première vue insurmontables, comme lors du match face à l'Australie, où les Flying Eagles étaient menés 2-0. Grâce, notamment, aux attaquants Mark Anunobi et Monday Odiaka, ils l'ont finalement emporté 3-2. Leur meilleure performance reste tout de même la victoire en quart de finale contre le Mexique (2-1). Les Mexicains avaient montré jusqu'alors une belle maîtrise mais n'ont rien pu face à la vivacité des Nigérians.

*Le meilleur joueur du tournoi : *
Le maître à jouer de la formation brésilienne, Paulo Silas, a été récompensé en tant que meilleur joueur du tournoi. Remplissant parfaitement son rôle, non seulement de passeur mais aussi de tampon entre les lignes avant et le milieu de terrain, le natif de Campinas a fait montre de toute sa classe. Sa performance très remarquée va d'ailleurs lui ouvrir les portes d'une superbe carrière, au cours de laquelle il participera à deux Coupes du Monde de la FIFA (1986 et 1990) et intègrera de grands clubs comme Sao Paulo, le Sporting du Portugal, la Sampdoria de Gênes, San Lorenzo¿ Son palmarès va lui aussi gonfler, en particulier de nombreux titres au Brésil, mais son plus beau titre reste sans doute la Copa America remportée en 1989 avec la Seleçao.

*Sous les feux de la rampe : *
Muller (BRA), Paulo Silas (BRA), Claudio Taffarel (BRA), Krassimir Balakov (BUL), Emil Kostadinov (BUL), René Higuita (COL), Juan Goicoechea (ESP), Rafa Paz (ESP), Alberto Garcia Aspe (MEX), ...

URSS 1985 en chiffres :

Palmarès :

  1. Brésil

  2. Espagne

  3. Nigeria

  4. URSS

Buts marqués :
80 (moy. : 2,50)

Meilleure attaque :
Brésil, 14 buts

Soulier d'Or, d'Argent et de Bronze :

  1. Sebastian Losada (ESP), Fernando Gomez (ESP), Monday Odiaka (NGA), 3 buts

Les villes d'accueil :
Bakou, Erevan, Leningrad, Minsk, Moscou, Oktemberyan, Tbilissi, Sumgait

Spectateurs :
657 800 (finale : 41 000)

Moyenne de spectateurs :
20 556

*La stat du tournoi : *
Le Championnat du Monde Juniors de la FIFA, URSS 1985 a couronné le Soulier d'Or ayant marqué le moins de buts (seulement trois). Ce « record » sera égalé en 1993 par le Colombien Henry Zambrano.

;

Second tour

;

COUPE DU MONDE U-20 - CHRONOLOGIE