Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

23 mai - 15 juin

Cinq lieux à découvrir en Pologne

© AFP

Cracovie (Kraków, en polonais)

Nichée sur les rives de la Vistule, Cracovie a longtemps été la capitale de la Pologne. Il faut dire que la ville offre un regard inédit sur les plus belles heures de l’histoire du pays. La vieille ville, le château du Wawel et le quartier Kazimierz figurent sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 1978. La place principale, aussi appelée place du marché, représente à la fois le cœur de la ville et un point de passage obligé pour les touristes. Sa disposition et sa structure n’ont pas changé depuis sa création en 1257. Cet espace de 40 000m² est considéré comme l’une des plus grandes places médiévales européennes. Le château du Wawel, d’inspiration gothique, a été construit pendant le règne de Casimir III le Grand (1333-1370). Depuis, quelques modifications ont été apportées par ses successeurs. Symbole du pouvoir royal polonais pendant plusieurs siècles, il reste considéré comme l’un des principaux sites historiques du pays. Pendant plus de 500 ans, Kazimierz a été le centre de la vie juive à Cracovie. Malheureusement, le quartier a été totalement détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Durant l’époque communiste, la zone a été plus ou moins laissée à l’abandon. Rénové dans les années 90, Kazimierz est aujourd’hui l’un des quartiers les plus dynamiques de Cracovie : ses sites historiques, ses cafés et ses galeries d’art attirent de nombreux visiteurs.

Tatras (Tatry en polonais)

Les Tatras forment la plus haute chaîne de montagne des Carpates, à cheval sur la frontière entre la Pologne et la Slovaquie. À deux heures de voiture de Cracovie, la région offre des paysages naturels magnifiques. Il est possible d’y skier en hiver et, le reste de l’année, de se livrer à des activités comme la randonnée, la spéléologie ou encore le cyclisme. Les habitués des Tatras choisissent généralement de poser leurs valises à Zakopane, la plus grande station de montagne de Pologne. Chaque année, la ville accueille plus de trois millions de vacanciers. Zakopane est assurément l’endroit idéal pour découvrir la région. Il faut dire que les choix de destinations ne manquent pas, à commencer par le célèbre lac morskie oko ("l’Oeil de la Mer") et le lac czarny staw, qui font le bonheur des promeneurs, mais aussi des amateurs d’escalade et de randonnée. Le pic Kasprowy (1985m au-dessus du niveau de la mer) offre une vue imprenable. L’hiver, les passionnés de ski s'y rendent en téléphérique. La vallée Koscieliska allie quant à elle des paysages somptueux, des randonnées agréables et une vie sauvage luxuriante.

Varsovie (Warszawa en polonais)

La vieille ville, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO, est le cœur de la capitale depuis des siècles. Le spectacle qui s’offre aux curieux qui traversent la Vistule pour prendre de la distance a quelque chose de surréaliste : aujourd’hui, les gratte-ciel surplombent les toits rouges des maisons traditionnelles. La ville compte 95 parcs, au premier rang desquels on retrouve le célèbre Lazienki. L’été, les fameux Concerts Chopin sont organisés dans un cadre exceptionnel. Parallèlement, des œuvres composées par des artistes contemporains sont régulièrement exécutées dans les décors feutrés du théâtre fondé par le roi Stanislas II. Des musées interactifs ont également vu le jour pour expliquer l’histoire de la ville. Le musée de l’Insurrection de Varsovie, consacré à un épisode important de la Seconde Guerre mondiale, revient sur l’opération menée par la résistance polonaise pour libérer Varsovie de l’occupation allemande à l’été 1944. Cette insurrection a duré 63 jours, pratiquement sans aucun soutien extérieur. Il convient également de mentionner le musée de l’Histoire des Juifs polonais POLIN, élu musée européen de l’année 2016. Cette institution évoque le rôle joué par la communauté juive à Varsovie au fil des siècles. Les amateurs de football se doivent également de visiter le stade national, qui accueille les matches de l’équipe de Pologne. Utilisée lors de l’UEFA EURO 2012, cette enceinte compte parmi les plus modernes et les plus élégantes en Europe.

Tricité (Trójmiasto en polonais)

Comme son nom l’indique, il ne s’agit pas d’une ville, mais d’une conurbation, composée de Gdansk, Gdynia et Sopot. Cité millénaire, Gdansk est considérée comme l’une des plus belles villes de Pologne. Située au nord du pays, à l’estuaire de la Vistule et de la Motlawa, la baie de Gdansk débouche directement sur la mer Baltique. La cité elle-même est aujourd’hui un important centre culturel, scientifique et économique, doté en outre d’un grand port de commerce. Gdansk a toujours eu le goût de la liberté. C’est ici en effet qu’est né le syndicat Solidarność. Sopot est célèbre pour ses grandes plages, ses thalassothérapies et la plus grande jetée d’Europe. Très prisée des touristes, la ville voit sa population exploser durant les mois d’été. Cette cité balnéaire est aussi célèbre pour son grand festival musical, organisé chaque année à l’opéra Lesna. Gdynia est une cité portuaire moderne surnommée la capitale nautique de la Pologne. Fondée il y a moins de 90 ans, Gdynia est l’une des villes les plus jeunes du pays. Elle est souvent présentée comme "une ville sortie de la mer et d’un rêve". Cette appellation est sans aucun doute vraie pour les personnes qui ont transformé ce petit village de pêcheurs en un port de premier plan.

Varmie et Mazurie (Warmińsko-Mazurskie en polonais)

Cette région se trouve au nord-est de la Pologne. La Mazurie compte plus de trois mille lacs, principalement dans la région des lacs de Mazurie. Ces étendues d’eau sont généralement reliées entre elles par des canaux et des rivières, de sorte qu’il est possible de naviguer sur des centaines de kilomètres. Cette nature généreuse fait de la région de Varmie et de Mazurie un cadre exceptionnel. Les touristes peuvent y découvrir un paysage varié, composé de lacs, de plateaux, de plaines et de rivières. Mais la Mazurie ne se résume pas à ses lacs. On y trouve également la fameuse Wolfsschanze (ou "Tanière du Loup"). Ce site a abrité le premier quartier général d’Adolf Hitler sur le front de l’est pendant la Seconde Guerre mondiale. Malgré la sécurité renforcée, la principale tentative d’assassinat contre le dirigeant nazi a eu lieu ici même, le 20 juillet 1944.